Leglisedespasperdus

En Afrique du Sud, dans les années 30, Catherine est la fille d’un propriétaire terrien blanc mais est très amie avec Maria, la fille d’une domestique noire. Elles passent leurs journées ensemble mais Catherine se voit obligée de partir pour l’Angleterre quand ses parents se séparent. Arrivée à l’âge adulte, elle décide de revenir dans la ferme familiale alors que celle-ci est habitée par un couple venu d’ailleurs, les Fynchman. Mais Isobel Fynchman ne supporte pas la vie du veld et part soudainement, laissant Tom, son mari, seul à s’occuper de la propriété avec l’aide de Maria, qui est toujours là en tant que domestique. L’amitié de Maria et Catherine est toujours intacte mais des ombres rôdent …

Ce roman, bâti sur un mystère et une légère touche de fantastique, couvre des sujets aussi divers que l’amitié, l’amour, et la complexité des relations humaines dans un pays soumis à l’apartheid et où l'amitié et le respect entre Blancs et Noirs paraissent impensables aux yeux de beaucoup de personnes. Mais ce dernier sujet, bien qu'omniprésent en toile de fond, n'est pas le principal dans cette histoire car il semble relativement peu toucher les protagonistes de ce livre. L’écriture est poétique et on sent transparaître l’amour pour ce pays et pour la ferme familiale, la nostalgie de l’enfance et la puissance de l'amitié, quelle que soient les couleurs de peau. Le suspense créé autour des personnages particulièrement réussis, le subtil mélange de sensualité et de mystère, l'alternance des différentes époques avec l'enfance de Catherine et sa vie d'adulte, m’ont beaucoup plu et m’ont tenue en haleine, me poussant à tourner les pages et à rêver de la vie dans le veld. Une très bonne lecture, dépaysante, magique, à la fois touchante et intense, servie par une écriture très agréable.

*Livre lu en 2006*