SlownewsdayHEARTS2


L'américaine Katharine Washington arrive dans la petite ville anglaise de Wheatstone, où elle doit effectuer un stage de journalisme en tant que reporter dans la gazette locale. Le journal étant en difficulté financière, les reporters ne sont pas légion et elle doit faire équipe avec Owen Holmes, qui n'est pas vraiment ravi par cet arrangement. En fait, parallèlement, Katharine travaille sur un scénario de série télé mettant en opposition cultures anglaise et américaine ...

J'ai beaucoup aimé cette BD, tant au niveau histoire qu'au niveau dessin. Le tout est relativement simple : c'est juste la vie quotidienne de journalistes essayant de maintenir en vie leur journal local, grâce à la vente de pages publicitaires et à des reportages du genre "mon dindon est tombé de son perchoir et on a du lui mettre une broche à sa patte cassée", le tout saupoudré de rivalités professionnelles et amoureuses et des difficultés des relations hommes-femmes. Le dessin noir et blanc, très simple et un peu anguleux, est parfait pour illustrer l'histoire. Après un début un peu haché (il me semblait que les scènes sautaient un peu du coq à l'âne), j'ai été vite conquise par les 2 personnages principaux et leur opposition, d'abord basée sur leurs différences culturelles. Les dialogues sont pimentés d'une pointe d'humour mais la tension entre Katharine et Owen est exploitée subtilement de façon à maintenir l'intérêt du lecteur : vont-ils réaliser qu'ils sont attirés l'un vers l'autre, malgré leurs relations suivies avec d'autres personnes ? J'ai dévoré l'album pour le savoir et j'ai été très touchée par l'histoire réaliste racontée par Andi Watson : souvent les choses les plus simples sont les meilleures !