LheureetlombreA l'occasion d'un voyage nocturne avec sa compagne du moment Denise, le narrateur, jeune médecin, se souvient de son enfance, des étés dans la petite ville balnéaire de Saint-Savin où il est fasciné par la maison voisine et ses occupantes. Il est surtout sous le charme de Sylvie, petite fille de son âge, qui va devenir son premier amour. Petit à petit, ces souvenirs vont se faire plus pressants et le narrateur finira par essayer de retrouver des années après la magie de ses premiers émois et la magie de cet amour pur …

Pas très facile de résumer ce roman car il y a plusieurs narrations dans la narration et je sais que cela m'a un peu perturbée car le changement de narrateur n'est pas toujours très facile à détecter au premier abord. De plus, plusieurs histoires se mélangent : histoires du narrateur principal, de sa compagne, de son ami … Chaque histoire est intéressante et liée plus ou moins au fil conducteur du roman mais laisse un goût d'inachevé. C'est surtout un hymne à l'enfance, au passé, à l'amour, le tout empreint d'un peu de fantastique, de merveilleux et de lyrisme. Le lecteur ne sait plus trop où est la réalité, se sent comme dans un rêve. Le style très poétique sert à merveille le roman, lui donnant une touche intemporelle et mystérieuse. Je ne doute pas du talent littéraire de l'auteur, qui est indéniable à la lecture de ce livre mais pour ma part, j'ai moyennement apprécié cette lecture. Trop d'envolées lyriques à mes yeux, trop de digressions pour que je puisse apprécier (je suis plus attirée par une histoire que par la poésie d'une narration). J'ai refermé le livre avec soulagement, j'aurais bien aimé qu'il fasse une petite centaine de pages de moins mais il ne faut surtout pas que cela arrête les autres lecteurs car ce roman est d'une grande qualité.

PS : Roman en lice pour le prix Inter-Comités d'entreprise CEZAM 2007.

L'avis plus enthousiaste de Sylire.