BlanketsCraig vit dans une petite ville du Wisconsin. Sa famille très chrétienne et ne roule pas sur l'or. Il doit donc partager son lit avec son jeune frère Phil mais les bagarres sont fréquentes, malgré la tendresse qu'ils peuvent avoir l'un pour l'autre. Craig n'aime pas trop l'école malgré des notes plus qu'honnêtes car il n'arrive pas à bien s'intégrer. Mais un jour, lors d'une classe de neige paroissiale, l'adolescent solitaire qu'il est rencontre Raina, une belle jeune fille. Elle habite le Michigan et à l'issue de la semaine passée ensemble à se découvrir timidement, ils se retrouvent éloignés et commencent une correspondance passionnée …

Récit auto-biographique mêlant des souvenirs de son enfance et de son adolescence, l'auteur nous offre là un roman graphique de presque 600 pages remplies de poésie et d'émotion. Les dessins noir et blanc sont magnifiques, certaines planches étant très oniriques mais servant néanmoins parfaitement bien l'histoire. Les personnages sont très réussis et très vivants. Les émotions sont particulièrement bien rendues, ce qui est pourtant pas toujours facile dans les dessins. On découvre la vie de Craig et son premier amour, avec tout ce que son éducation très religieuse lui met de barrières et d'interdits. Néanmoins, on ne sent pas de volonté de "christianiser" le lecteur (même si parfois, toutes ces références à la religion et à la Bible m'ont un peu agacée mais il est difficile de critiquer vu que c'est ce qu'il a vécu donc il ne peut pas franchement faire disparaître tout ce pan de vie). De même, les thèmes de l'intolérance et de recherche de soi sont abordés de façon subtile, sans qu'aucun jugement ne soit porté. Cela pourrait faire penser au final à une histoire à l'eau de rose banale, mais les propos empreints de nostalgie, de pudeur et de sensibilité rendent le récit proche du chef d'œuvre. Pas vraiment un coup de cœur mais pas loin du tout ! Je dirais même proche … très proche !

RoaarrChallengeChallenge Roaarrr : Grand Prix de la critique ACBD 2005 - Will Eisner award, Meilleur album (matériel inédit) 2004.