CochondallemandKnud Romer est né en 1960 d'un père danois et d'une mère allemande. A travers ce livre, il raconte son histoire et celle de sa famille : la vie de ses grand-parents, celle de sa mère qui est arrivée au Danemark juste après la guerre alors qu'elle était une jeune femme allemande, celle de son père qui, par son mariage avec "l'ennemi" s'est vu coupé du reste de sa famille. L'auteur parle des difficultés d'avoir des origines allemandes et de vivre au Danemark dans la petite ville de Nykøbing Falster, d'être repoussé, méprisé, moqué …

Malgré un sujet très intéressant, je n'ai pas du tout accroché à ce livre. Les nombreux changements d'époque, effectués sans transition, ont perturbé ma lecture : par exemple, l'auteur passe de la vie de ses grand-parents paternels à celle de sa mère, puis à ses grand-parents maternels, puis à sa propre enfance pour revenir ensuite à la vie de son père. Déjà que j'avais du mal à retenir les noms de chacun (et pourtant, ils n'étaient pas compliqués !), je me suis un peu perdue dans la narration. Certains passages sont émouvants, d'autres amusants, d'autres intéressants mais cela n'a pas suffit à m'attacher aux personnages ou à vouloir les connaître ou comprendre leur vie. Leur vie au Danemark, prisonniers de cette ville étroite d'esprit, était ennuyeuse et morne et c'est exactement ce que j'ai ressenti à ma lecture de ce court roman !

Les avis plus enthousiastes de Fashion, d'Arlette et de Pascal !