DeleaupourleselephantsHEARTS2


Jacob Jankowski est un vieillard vivant dans une maison de retraite. Les jours passent mollement sans beaucoup d'activités jusqu'au jour où un cirque s'installe dans le parking voisin. C'est alors le temps des réminiscences. La jeunesse de Jacob vient le hanter dans ses rêves : en 1931, pendant la Grande Dépression, Jacob a pratiquement terminé ses études de vétérinaire à l'université prestigieuse de Cornell quand ses parents décèdent brusquement. Orphelin sans le sou, malheureux, il saute par hasard dans un train et rejoint ainsi un cirque ambulant, celui des frères Benzini, "le plus grand spectacle du monde", qui veut concurrencer Barnum. Il trouve une place de soigneur et de vétérinaire, même s'il n'a pas encore passé son diplôme, et va découvrir l'envers du décor, fait de violence et d'exploitation inhumaine …

J'avais beaucoup entendu parler de ce titre via des clubs de lecture américains et j'ai été agréablement surprise quand j'ai vu qu'il avait été traduit en français (je n'avais eu l'occasion de mettre la main dessus en anglais). J'avoue avoir hésité avant de me lancer dans cette lecture, n'étant pas une fan des cirques. D'ailleurs, je l'ai eu en main 2 fois à la biblio et je l'ai reposé à chaque fois en optant pour un autre titre pour finalement l'emprunter la 3ème fois. Et bien il ne faut pas toujours se fier à ses premières impressions ! J'ai dévoré ce roman, d'une écriture fluide et facile à lire. L'histoire est racontée par Jacob, le vétérinaire du cirque et se passe sur 2 époques : l'époque actuelle où il est vieux (et qui m'a souvent arrachée des larmes tant la description de la vieillesse est juste) et l'époque de sa jeunesse où il découvre le monde du cirque. On apprend alors les conditions infâmes dans lesquelles ces gens travaillaient et les traitements cruels envers les animaux (mais parfois moins cruels qu'envers les hommes car les animaux étaient plus durs à trouver que la main d'œuvre humaine qui était toujours en recherche d'emploi dans ces temps troublés de dépression économique). On a aussi un aperçu de la Prohibition et des ravages que les alcools frelatés ont causés dans la population des spectacles itinérants qui n'avait que ce moyen pour oublier leurs conditions de vie. Et au milieu de tout cela, vont se dessiner une histoire d'amour entre humains ainsi qu'une relation de respect entre soigneur et animaux, en particulier Rosie l'éléphante. Malgré un a-priori négatif pour le sujet avant ma lecture, cela fut un coup de cœur ! Nul doute que je lirai autre chose de cette auteure !