Laffairederoadhillhouse

En 1860, dans un petit village non loin de Bath, la famille Kent vit dans leur grande maison de Road Hill, en compagnie de leurs domestiques. Après une nuit calme de juin, le petit Saville, bientôt 4 ans, n'est plus dans son lit. Tout le monde se lance à sa recherche mais son corps est rapidement retrouvé et fait la une des journaux. Le meurtrier semble apparemment appartenir à la maison, qu'il soit employé ou de la famille, mais la police locale piétine. Un détective venant de Londres, Jack Whicher, est alors dépêché sur les lieux pour reprendre l'enquête et mettre à jour des secrets de famille …

A mi-chemin entre le roman et le documentaire, ce livre est très intéressant et bien détaillé. L'auteure a effectué des recherches poussées et nous donne là un compte-rendu précis et passionnant de l'affaire mais aussi de la vie à l'époque victorienne et des débuts du métier de détective. Les nombreuses références sont listées mais n'alourdissent pas la lecture car elles sont en général regroupées en fin d'ouvrage (je les ai consultées à la fin de chaque chapitre car c'est ainsi qu'elles sont répertoriées). On découvre la vie de la famille Kent, mais aussi l'organisation de la police, qu'elle soit rurale ou londonienne, et le déroulement des procès. On apprend aussi de nombreuses choses sur différentes affaires qui ont secoué le pays dans ces années-là et cela peut parfois perturber la lecture car on part dans une histoire totalement différente du thème du livre. J'ai aussi découvert quelques "bugs" dans les documents (sur le plan par exemple, où il manque une fenêtre au salon, qui est un point important dans l'enquête) mais bon, ce n'est rien de bien grave (oui, je sais, je suis hyper maniaque ! mdr !) et cela n'entâche en rien la qualité du livre. C'est une lecture qui m'a pris du temps car je me suis complètement immergée dans l'histoire, revenant parfois en arrière et effectuant des recherches sur Internet … ce roman policier frisant le compte-rendu documentaire est vraiment une réussite en son genre !

L'avis enthousiaste d'Amanda.