ExitwoundsA Tel-Aviv, en 2002, Kobi travaille en tant que chauffeur de taxi avec sa tante. Sa mère est morte il y a quelques années et il ne voit plus son père et vit donc avec sa seule famille présente en Israël. Alors qu'il finit son service, un appel lui demande de venir au bureau du porte-parole de l'armée. Sur place, une jeune militaire lui demande s'il a eu des nouvelles récentes de son père et s'il voudrait bien le contacter. Il refuse tout net jusqu'à ce que la jeune femme lui déclare qu'elle pense que le vieil homme a disparu dans un attentat ayant eu lieu à la gare de Hadera quelques semaines auparavant …

Cet album a reçu le prix France Info 2008 de la BD d'actualité et de reportage et c'est surtout cela qui m'a poussée à l'emprunter car franchement, niveau dessins, ce n'est pas trop ce que j'aime. Pourtant, ils sont épurés et clairs et cela aurait pu m'attirer mais ils sont parfois un peu trop simplistes à mon goût. En fait, les décors me plaisent assez mais c'est la représentation des personnages que je n'apprécie pas vraiment. D'ailleurs, vous trouvez que le personnage sur la couverture ressemble à une fille ? Et pourtant, c'est une fille ! D'accord, elle n'est pas sensée être une pin-up mais bon, tout au long de ma lecture, j'ai vraiment eu du mal à la considérer comme telle. Côté histoire, la recherche d'une personne après un attentat meurtrier, le doute et l'angoisse qui en découle, le tout vu par une auteure israélienne, crée ici un road-movie, une quête qui va à la fois blesser et soigner les protagonistes principaux. Leur solitude et leur mal-être, la disparition des familles traditionnelles, la peur et l'angoisse, sont les facettes de la société de ce pays qui sont mises en avant dans cet album mais à cause du dessin, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages, mettant une distance entre eux et moi, comme eux-même mettent une distance entre le monde et eux. Mais cela vaut quand même une lecture à défaut de la rajouter dans sa collection !

RoaarrChallengeChallenge Roaarrr : Will Eisner award, Meilleur album (matériel inédit) 2008.