Cetaitlan42En 1942, Karl Bazinger, officier de la Wehrmacht, est en poste à Paris. Il n'est pas particulièrement d'accord avec les idées nazies mais, malgré les questions qu'il se pose, il se contente de profiter de la vie de plaisir et des rencontres avec les amis qu'il s'est faits dans la capitale française occupée. Un jour, Hans, un ami vivant non loin de sa maison en Allemagne et maintenant dans la Luftwaffe, est de passage à Paris et demande à le voir car il a une mission à accomplir mais veut la garder secrète …

Voilà que j'entame tranquillement les lectures pour le prix Inter-Comités d'entreprises CEZAM pour l'année 2009 et disons-le tout de suite : cela n'a pas été une très bonne pioche pour ma première lecture ! Pour le côté positif, ce roman parle d'évènements que je ne connaissais pas forcément et les découvrir est forcément intéressant mais le style d'écriture ne m'a pas convenu du tout, les phrases me semblaient lourdes (sans compter un certain nombre de coquilles qui n'ont sûrement pas aidé !). Quant aux personnages, aucun ne m'a paru attachant, un peu trop plats, comme en deux dimensions. Qui plus est, la dernière partie, qui parle de Katia, docteur à Kiev, semble artificiellement rattachée à l'ensemble et je me suis longtemps posée la question de son utilité alors que c'est pourtant la partie qui m'a le plus plu (même si on trouve le rapport avec Karl, la partie dédiée à Katia représente un bon tiers du livre et paraît peu liée au reste, au point que, quand on revient à Karl, on a presque oublié le début du roman !). Cela ressemble presque à trois nouvelles avec un fil conducteur (Karl) mais j'ai trouvé l'ensemble très inégal. Il me semble que j'aurais carrément préféré un roman complet sur Katia et sa vie et laisser Karl de côté ! Une lecture très mitigée et qui m'a laissé un goût d'inachevé.