FinniganetmoiDans la petite bourgade australienne isolée de Mulyan, un jeune homme de 20 ans, Anwell est mourant sur son lit. Son mal le ronge et il n'a plus la force de bouger mais il peut encore se rappeler sa vie. Il se rappelle son frère Vernon, le chien Surrender, la rencontre avec Finnigan quand ils avaient 9 ans et qu'Anwell n'avait toujours pas d'amis. Finnigan est libre, sans contrainte, il vit comme il a envie, n'en fait qu'à sa tête et se balade dans le coin s'en être inquiété. D'ailleurs, Finnigan lui propose un pacte étrange : Anwell ne fera que le bien, sera obéissant et agira comme un ange alors que Finnigan fera toutes les bêtises, organisera les vengeances et sera là à chaque fois qu'Anwell aura besoin de lui.…

Ce roman, tirant vaguement sur le fantastique et le mystérieux, nous entraine dans l'amitié très étrange entre Anwell, un garçon banal mais brimé par ses parents, et Finnigan, un jeune sauvageon qui semble ne pas avoir de famille du tout. La vie d'une petite ville perdue dans la nature australienne est aussi très bien décrite, avec tout ce que cela comporte : les gens qui se connaissent tous, les histoires familiales qui se transmettent de génération en génération, des tensions toujours présentes, avec des jalousies exacerbées et l'absence d'espoir de quitter un jour cet endroit pour un coin meilleur. En tout cas, l'atmosphère étouffante est bien rendue et la construction du roman se rapproche presque de celle d'un thriller car on nage en plein mystère et je me suis demandée souvent comment cela allait tourner. Les chapitres sont alternés : un coup c'est Anwell qui parle, un coup c'est Finnigan et on a parfois les deux versions d'un même évènement mais les chapitres d'Anwell (surnommé Gabriel) sont beaucoup plus longs et détaillés que ceux de Finnigan. Plusieurs explications de cette "amitié" particulière me sont venues à l'esprit lors de cette lecture mais j'avoue que la fin m'a laissée assez perplexe sur certains points qui ne m'ont pas paru très clairs ou bien carrément laissés de côté. Cela reste quand même une lecture assez perturbante qui m'a fait me poser des questions et réfléchir longuement à ce que je venais de lire et sur la perception qu'on peut avoir des personnages d'un livre.

L'avis de Clarabel.