LemysteredelachambrejauneLa vaste propriété du professeur Stangerson a été le théâtre d'événements dramatiques : Mathilde Stangerson, la fille du professeur et son assistante, a failli être assassinée alors qu'elle était enfermée dans sa chambre. Mais le mystère s'épaissit quand les secours arrivent et ne trouvent pas l'assassin alors que la chambre était hermétiquement close. Le célèbre inspecteur Larsan est dépêché sur les lieux mais le jeune reporter Joseph Rouletabille compte bien élucider cette énigme avant lui et découvrir ainsi le coupable …

Je me suis assez trainée lors de cette lecture car je l'ai trouvée terriblement datée, que ce soit dans le style aussi bien que dans la conception de l'histoire. Les effets de manche de Rouletabille, gamin intelligent mais particulièrement agaçant (il est sensé n'avoir que 18 ans), finissent par devenir lourds à la lecture et les expressions utilisées n'aident pas non plus à faire défiler rapidement les pages. Quant à l'intrigue policière, qui voulait concurrencer les histoires d'Edgar Allan Poe et d'Arthur Conan Doyle, je l'ai trouvé assez peu intéressante et avec quelques incohérentes et invraisemblances mais il faut rappeler que ce roman a été écrit en 1907 et que depuis, nous sommes devenus beaucoup plus difficiles ! Je ne pense en tout cas pas lire la "suite" ("Le parfum de la dame en noir") qui apporte une autre lumière sur les personnages de La chambre jaune car je sais déjà l'essentiel et cela me suffit largement !

***

FilmLemysteredelachambrejauneLe mystère de la chambre jaune de Bruno Podalydès

J'ai nettement préféré le film au livre pour une fois car je l'ai trouvé beaucoup plus digeste. L'action est transposée dans les années 1930 mais cela ne gêne en rien car on retrouve ce petit côté désuet qui était bien trop marqué à mon goût dans le roman. Les personnages sont aussi diminués en nombre car le réalisateur en a regroupé plusieurs et cela allège peut-être l'ensemble sans nuire vraiment à la compréhension. Bien évidemment, Rouletabille, joué par Denis Podalydès, est loin d'avoir 18 ans mais il a un petit air de Tintin qui le rend néanmoins juvénile et surtout bien moins agaçant que dans le livre. De même, l'histoire étant assez compliquée (avec plusieurs "traquenards" d'où l'assassin s'échappe à chaque fois mystérieusement), Bruno Podalydès a du regrouper plusieurs évènements dans un seul, ce qui sert le rythme du film, qui aurait paru trop long autrement. Ce que j'ai le plus apprécié est le burlesque et l'humour dont le film est parsemé alors que celui-ci semble absent du roman, qui se veut sérieux mais qui malheureusement, avec le temps, ne le paraît plus trop. L'épisode de la planque dans l'horloge m'a bien fait sourire et les acteurs semblent tous prendre beaucoup de plaisir à jouer dans l'exagération bouffonnesque. Ce n'est pas réellement un chef d'œuvre ni l'affaire policière du siècle mais j'ai quand même assez apprécié ce moment devant les réflexions de Rouletabille et ses compagnons alors que j'avais trouvé le livre long et vieillot.

Lu et vu dans le cadre de la rencontre de février "Hors champ" de ma médiathèque (thème le polar) (le 3ème titre proposé était Mystic River mais comme j'avais lu le roman et vu le film il y a quelques années et qu'ils m'avaient beaucoup marquée tous les deux, je me suis fiée à mes souvenirs pour la rencontre).

Lunettesnoirespourpagesblanches2ème billet