Clandestine1Virginie est née en 1970 sans être désirée par une mère à peine sortie de l'adolescence, qui avait même, un temps, envisagé une interruption de grossesse. La petite fille se retrouve donc livrée aux bons soins de son arrière-grand-mère qui l'élève sévèrement et qui ne montre pas souvent ses sentiments. Occasionnellement, la venue de la grand-mère de Virginie qui l'amène promener met un peu d'animation dans la vie grisâtre de la petite fille …

Cet album largement autobiographique est la première partie de la vie d'une petite fille qui cherche sa place dans une famille composée essentiellement de femmes, où la présence masculine est inexistante et les marques de tendresse sont rares. Virginie a facilement peur mais elle compte sur son imagination pour essayer de "maitriser" un monde dont elle ne comprend pas toujours les règles. J'ai trouvé les dessins très beaux, avec des envolées poétiques quand Virginie rêve et se retrouve dans des mondes imaginaires. Mais si j'ai été quelquefois touchée par des moments trop rares où l'aïeule se rapproche de la petite fille, j'ai trouvé la description des états d'âme de Virginie un peu trop brouillon pour mon goût. J'avais parfois du mal à suivre la narration, qui me semblait sauter du coq à l'âne. J'ai par contre beaucoup aimé quand la petite fille commence à apprendre à lire car j'y ai retrouvé des souvenirs d'enfance mais je suis restée un peu trop souvent à la porte de cette histoire au lourd passé familial. Je lirai néanmoins la seconde partie quand celle-ci paraitra car peut-être celle-ci me fera voir d'un œil neuf l'ensemble.