ZoeZoé sort de prison après avoir passé dix ans derrière les barreaux. La jeune femme sait pourtant où aller se réfugier : sa grand-mère Mathilde est morte et lui a légué sa maison et un peu d'argent. Zoé part donc pour le petit village de La Goule où elle est accueillie de diverses façons : certains ne lui adressent pas la parole et d'autres semblent contents de la voir là … 

J'ai enfin réussi à mettre la main sur un album de Chabouté à la bibliothèque (deux en fait … l'autre billet arrivera dans quelques jours) … il faut dire qu'il a beaucoup de succès, cet homme et ses albums ne sont pas souvent sur les étagères ! L'histoire de celui-ci est surtout l'histoire d'un village et de ses habitants, découverte par une jeune femme extérieure à la communauté. On sent que les étrangers sont toujours regardés avec méfiance, qu'il y a toujours un idiot du village, une vieille femme que tout le monde traite de sorcière et de folle, un curé omniprésent, un maire à casquettes multiples mais pourtant, Zoé décide de rester là et de reconstruire sa vie. Dit comme cela, ça fait un peu cliché mais l'ambiance glauque de ce village pèse sur les pages et on sait que cela va encore s'alourdir ! Comme d'habitude, je n'ai pas forcément été très emballée par le graphisme : c'est un peu trop contrasté pour moi, ce noir et blanc très tranché, et puis, je ne trouve pas les personnages très beaux (je croyais d'ailleurs au tout début que Zoé était un garçon et il a fallu que quelqu'un s'adresse à elle pour que je réalise que c'était une fille mais bon, cette première impression ne m'a pas quittée de toute la lecture). Par contre, s'ils ne sont pas « beaux », Chabouté sait les faire très inquiétants, ces personnages … le genre qu'on ne voudrait pas rencontrer au détour d'un chemin la nuit sous peine de faire des cauchemars ensuite ! L'histoire est donc ma motivation principale pour lire les albums de cet auteur et je n'ai pas été déçue : il brosse de façon très réussie le tableau d'un village un peu oublié, isolé mais dans lequel on n'a pas forcément envie d'aller vivre, avec des personnages typiques qu'on  aimera détester et une fin amère qui colle bien à l'ensemble !

L'avis de Cathe.