PyongyangGuy Delisle doit aller travailler pour deux mois dans un studio d'animation situé dans la ville de Pyongyang, en Corée du Nord. Dès le départ, il va être mis dans l'ambiance de ce pays hyper-contrôlé avec une vérification paranoïaque de sa valise par les douaniers et avec la présence continuelle de son guide officiel. En dehors de son travail, il s'aperçoit qu'il est très difficile d'être seul, sauf quand il va voir d'autres expatriés et particulièrement ceux des ONG, et qu'il est aussi difficile d'échapper aux visites touristiques organisées pour lui et qui mettent toujours en avant la grandeur de la Corée du Nord et de ses dirigeants

Comme je viens de lire Shenzhen du même auteur, il est difficile de ne pas faire de parallèle entre ces deux albums mais autant le dire tout de suite, j'ai nettement préféré celui-ci et je suis contente de l'avoir lu en second car Shenzhen m'aurait sûrement paru plus fade après une telle lecture ! Le dessin noir et blanc me plait toujours autant et je ne sais pas si c'est juste une impression personnelle mais il m'a paru encore plus « épuré », plus clair et plus abouti. Il faudrait que je compare les deux albums côte à côté pour mieux définir mon ressenti ! Si je ne connaissais pas grand chose à la Chine, j'en connaissais encore moins à propos de la Corée du Nord et en lisant Pyongyang, je dois dire qu'on prend une méchante claque ! On se croirait dans une dystopie sortie de l'esprit machiavélique d'un auteur retors, c'est dire !!!! Rien n'est laissé au hasard dans ce pays où la dictature règne, où le peuple est constamment manipulé et soumis à un lavage de cerveau en règle. Cela fait froid dans le dos et Delisle décrit très bien ce qu'il s'y passe, vu au niveau d'un simple expatrié pour quelques semaines. Si Shenzhen se focalisait sur le quotidien de Guy Delisle et son isolement forcé du à la langue, Pyongyang s'intéresse plus à la vie du pays, de ses habitants, même si les infos restent pauvres et que peu d'habitants osent parler de ce qu'ils ressentent. Voilà encore un album passionnant et éducatif, bien plus à mes yeux que ce qu'on peut voir à la télé ou lire dans les journaux, car l'auteur laisse le lecteur décider par lui-même, il ne se positionne jamais pour ou contre, il se contente de raconter ce qu'il a vu ou vécu et ce, de façon très réussie !

Les avis de Tamara, Mo', Theoma.