Parker1HEARTS2

 

Tome 1 : Le chasseur

New York, 1962. Un homme arrive en ville et son état laisse à penser qu'il arrive de loin et que son voyage n'a pas été facile. Mais par un système subtil d'arnaque, il se refait une santé et est fin prêt à se venger. En effet, cet homme, nommé Parker et truand occasionnel, s'est fait doublé par un partenaire avant d'être laissé pour mort par sa femme …

Décidément, je suis abonnée à l'adaptation de romans en bandes dessinées et c'est encore le cas ici, l'album étant adapté d'un roman noir de Richard Stark alias Donald E. Westlake qui a créé dans les années 60 toute une série avec Parker. Son héros, truand plutôt correct mais sans sentiments, m'a bien plu car il ne fait vraiment pas dans le détail mais on peut comprendre qu'il se sent trahi et qu'il ait envie de régler ses comptes. Mais il est loin d'être idiot car il sait que cela ne résoudra rien et que sa vengeance consommée, il n'aura pas de nouvelle motivation pour avancer. J'avais déjà repéré cet album à cause de sa couverture très mystérieuse avec le personnage ayant un faux air de George Clooney ! Et les dessins sont réellement superbes, même s'ils sont monochromes dans les tons bleu et noir, qui servent à merveille l'histoire. Les femmes sont sexy, comme toutes celles des romans noirs de cette époque, les hommes sont très classes, avec leurs costards mais n'en restent pas moins soit cruels, soit magouilleurs, soit mafieux. Et au fur et à mesure de ma lecture, cette histoire me disait de plus en plus quelque chose et après quelques recherches, j'ai découvert qu'elle avait été adaptée au ciné avec Mel Gibson sous le titre Payback, que j'avais vu à sa sortie au ciné (et que j'avais d'ailleurs beaucoup aimé !). J'ai donc été tout aussi charmée par l'album, qui allie qualité graphique totalement dans le ton et l'époque et histoire passionnante pimentée d'humour noir et d'ironie avec un héros très sexy et très dangereux ! J'espère bien qu'il reviendra pour une nouvelle aventure !

***

Edit du billet du 24 octobre 2010

Parker2Tome 2 : L'organisation

Miami Beach, 1963. Parker, pour éviter que l'Organisation qui le cherche le trouve, s'est fait faire une nouvelle gueule. Mais pas de chance pour lui, un des petits truands à la botte de l'Organisation l'a repéré et un tueur est envoyé sur ses traces, pour débarrasser l'Organisation de l'homme qui a réussi à la mettre à genou et à avoir gain de cause …

J'avais énormément aimé le premier album avec un Parker très entêté et très sexy. Là, si le dessin a toujours le même style suranné que j'apprécie et les couleurs en beige et tons de gris, Parker, avec sa nouvelle tête, a un peur perdu de sa sexytude en même temps qu'il semble avoir pris dix bonnes années ! Cet album est toujours adapté d'un roman noir de Richard Stark alias Donald E. Westlake mais j'ai entendu dire que cet opus n'était pas son meilleur. Et effectivement, j'ai trouvé l'histoire moins aboutie, moins intéressante et surtout moins chargée d'humour noir que la précédente. Parker se retrouve en butte au Syndicat qu'il avait blousé dans le premier tome et comme la subtilité n'est pas son fort, il décide à nouveau de leur donner une bonne leçon pour qu'ils le laissent enfin tranquille. Mais la façon dont il s'y prend est somme toute plutôt banale et j'ai trouvé que Parker avait un peu perdu de son mordant et de son ironie, même s'il y a quelques trop courts moments où on sent son charme ténébreux transparaitre ! Mais rien que pour l'atmosphère qui se dégage de l'album, je ne regrette pas un instant cette lecture et je compte bien lire la suite le jour où elle paraîtra (parce qu'à la fin, il est dit que Parker reviendra !)

ThereadingComicschallenge1Tome 2 lu dans le cadre The Reading Comic Challenge.

 

 

 

 

***

Edit du billet du 29 juin 2011

 

Parker3Tome 3 : Le casse

Jersey City, 1964. Parker est suivi par un homme mystérieux à travers les rues de la ville et il se débarrasse vite de ce gêneur. Mais il apprend, en allant à un rendez-vous avec son collègue Paulus avec qui il est en affaire, que l'homme avait été embauché par un troisième associé, un certain Edgars, un novice dans le milieu. Parker est méfiant car il suit des règles strictes dès qu'il s'agit du boulot mais le casse qu'Edgars a prévu est trop beau pour ne pas être tenté par l'affaire …

 

J'attendais avec impatience de mettre la main sur ce troisième album de Parker à la bibliothèque mais ça a pris un peu de temps. Je reste toujours aussi fan des dessins très années 1960 de ce dessinateur, avec cette fois, des tons jaunes orangés plutôt agréables (et pourtant, j'avais un peu peur de ces couleurs que je trouve souvent agressives). On y retrouve Parker et sa nouvelle tête, son caractère bien trempé et imperturbable, ses règles strictes dans le travail et dans sa vie privée qui va devoir organiser un casse hors normes dans une petite ville minière. Comme l'affaire nécessite du personnel, il y a beaucoup de protagonistes mais ils sont assez reconnaissables, même avec leurs masques ! J'ai presque eu plus de mal à retenir les noms et leurs spécialités que leurs têtes et leurs allures. L'histoire est toujours adaptée d'un roman noir de Richard Stark alias Donald E. Westlake et cette fois, j'ai bien aimé car il y a de l'action et des rebondissements surprenants. Il y aussi quelques moments sexy mais qui n'impliquent par forcément Parker, bien qu'il ne soit pas en reste sur ce sujet-là. Comme dans le second album, j'ai trouvé l'humour noir moins présent mais j'aime toujours énormément l'attitude de Parker, qui se fixe une ligne de conduite et qui n'en dévie jamais et il garde le même charme qui m'avait séduite dès le premier tome. J'ai donc mieux apprécié cet album que le précédent, même si le premier reste mon préféré et comme il est dit en dernière page que Parker reviendra, je l'attendrai avec plaisir !

RoaarrChallengeChallenge Roaarrr : Will Eisner award, Meilleure adaptation du travail d'un autre 2010 (pour le tome 1).