LelivreperdudessortilegesDiana Bishop est la dernière de la longue lignée de sorcières descendant de la ville de Salem. Mais la jeune femme a toujours refusé d'utiliser ses pouvoirs depuis qu'un drame a frappé sa famille. Elle vit donc comme une humaine et après de brillantes études en Histoire, elle s'est décidé à étudier l'histoire de l'alchimie à Oxford où les manuscrits sont nombreux. Mais, alors qu'elle a devant elle le livre référencé sous le nom Ashmole 782, elle ressent de drôles de sensations et de nombreuses créatures, autres sorciers mais aussi démons et vampires, commencent à croiser un peu trop souvent son chemin, semblant l'observer attentivement. Mais quand Matthew Clairmont, professeur émérite et vampire mystérieux, s'institue comme son défenseur personnel, Diana ne fait autrement que de reconnaître qu'elle est bien une sorcière et que son pouvoir est sur le point d'être révélé

Bon alors, tout d'abord, autant râler tout de suite pour passer ensuite à un avis un peu plus constructif ! Ceci est le premier tome d'une trilogie mais rien n'est signalé sur la couverture du livre, ni même à l'intérieur d'ailleurs. Et c'est quand j'ai été rendue aux trois quarts du roman et que j'ai vu dans quelle direction se dirigeait l'histoire que j'ai commencé à craindre une suite ! Après un tour sur le site de l'auteure, il est bien précisé qu'il s'agit du tome 1 de la trilogie « All Souls » mais sur le site français, rien de rien ! Je déteste ces méthodes qui consistent à appâter le client en faisant croire que c'est un livre « hors série » alors que ce n'est pas le cas et que les éditeurs français le savaient parfaitement ! Autant dire que, si je l'avais su avant, je ne me serais point lancée dans cette lecture … du moins pas tout de suite car la suite n'est même pas encore parue aux USA ! Bon, voilà, ça, c'est fait ! Passons maintenant au contenu du livre parce que c'est quand même ce qui est le plus important. On retrouve encore une énième histoire de vampires, sorcières et démons mais je dois reconnaître que c'est plutôt sympa et le tout a aussi une petite touche historique, avec des tas de références à des auteurs du passé, et qui sera peut-être encore plus développée dans le tome 2 (vu la fin de celui-ci). Les personnages sont un peu cliché (le vampire mystérieux et envoûtant, la belle sorcière) mais je me suis assez facilement attachée à eux car leur passé et leur histoire familiale sont richeq en évènements qui en font ce qu'ils sont devenus, des êtres forts mais avec néanmoins des faiblesses et des doutes. Mais l'histoire d'amour qui va se développer au fil des pages et qui est une partie importante du roman ne m'a pas réellement enthousiasmée : la sensation de déjà-vu était un peu trop présente mais que je sois complètement convaincue (et ce malgré quelques originalités). Le fait que le début de l'histoire se passe à Oxford a été aussi un gros plus à mes yeux, Diana fréquentant des lieux que je n'ai eu aucun mal à me représenter grâce à mes quelques séjours dans cette ville que j'aime énormément. Ce fut donc une agréable lecture mais qui m'a pris du temps (pour lire les cent dernières pages, il a du me falloir trois jours !) à cause d'une lassitude quand j'ai réalisé que ce n'était finalement qu'un premier tome et vu qu'on n'est pas prêt à voir le second paraître (je suppose qu'il est en cours d'écriture), je me demande si je serai tentée pour le lire car j'aurais probablement oublié une grande partie de l'histoire d'ici là !