Fahrenheit451Dans ce nouveau monde, les pompiers n'effectuent plus le même travail : au lieu d'éteindre les incendies, ils sont chargés de mettre le feu aux livres. Montag avait jusqu'à présent obéi aux ordres sans se poser de questions. Mais en rentrant chez lui un soir, il fait la connaissance de sa nouvelle voisine, une jeune fille nommée Clarisse qui est différente de la majorité des gens que Montag connaissait jusqu'à présent. Elle commence à lui parler du monde en général, de son métier de pompier, de livres et toutes ses questions et remarques finissent par allumer une petite étincelle de prise de conscience dans l'esprit de Montag …

Je ne savais même pas que la bibliothèque avait ce titre bien que je sois toujours à l'affut des adaptations de classiques en BD ! Il faut dire qu'il doit souvent être emprunté d'où le fait que je ne l'avais pas encore repéré. J'ai un peu hésité à le lire tout de suite car ma lecture du roman de Ray Bradbury commence sérieusement à dater (de mon enfance, c'est dire !) et mes souvenirs étaient très flous (sans compter le fait que je suis convaincue de ne pas avoir tout compris à ce moment-là car j'étais un peu trop jeune). Du coup, je suis bien incapable de dire si cette adaptation colle bien au roman … je n'avais aucun souvenir de la fin alors cette lecture fut presque comme si cela était la première fois que je lisais cette histoire ! L'album commence par une excellente préface de Ray Bradbury, très intéressante et qui m'a appris quelques petites choses et qui placent l'histoire dans le contexte de sa création. Quant au graphisme, je ne peux pas dire que j'en ai raffolé : certaines vignettes sont très belles mais je trouve les visages trop souvent estompés et les couleurs trop agressives (mais cela aurait pu être pire). Par contre, c'est indiscutablement un comics, avec ce graphisme typique et ce choix de teintes. Bien sûr, ce n'est pas vraiment pour ses dessins que j'ai été attirée par ce titre mais bel et bien pour son histoire intelligente et effrayante. Avec le recul et les années passées, je trouve que notre époque pourrait ressembler de plus en plus à celle décrite ici ! Du fait du rythme spécifique à la BD (comparé à un roman qui se lit plus lentement), j'ai peut-être trouvé la conversion de Montag un peu rapide et abrupte, pas forcément très détaillée mais son déroulement est intéressant et fait réfléchir. Quant à la fin, dont je ne me souvenais pas, elle est forte et originale, au niveau du reste de l'histoire … un must à lire, j'aurais tendance à dire de préférence en roman mais la version BD est tout aussi passionnante et efficace et si elle permet de faire découvrir ce classique à des lecteurs, je ne peux qu'abonder dans ce sens ! Et cela m'aura donné le goût de redécouvrir le roman !

ThereadingComicschallenge1Lu dans le cadre The Reading Comic Challenge.