BottomlessbellybuttonLors des retrouvailles de la famille Loony, les parents, mariés depuis plus de 40 ans, profitent de la semaine de vacances pour annoncer à leurs trois enfants devenus grands qu'ils vont divorcer. Pour Dennis, lui-même père d'un petit Alex et accompagné de sa femme Aki, c'est le drame et il ne comprend pas comment c'est possible. Pour Claire, qui est venue avec sa fille adolescente Jill, ce n'est pas un problème car elle est elle-même divorcée. Et pour Peter, le petit dernier toujours célibataire, il ne sent toujours pas intégré à la famille et les observe tous de loin …

J'aime beaucoup les romans graphiques parlant d'histoires de famille et là, vu le pavé, on est bien obligé de lui attribuer ce titre ! Le dessin noir et blanc est simple, il s'attache parfois aux détails du décor ou bien aux expressions des personnages (mais c'est là où j'ai eu le plus de difficultés … on ne peut pas dire que l'auteur les avantage physiquement !) mais il y a des séquences très cinématographiques réussies où on croit carrément voir les personnages bouger sous nos yeux si on regarde les vignettes assez vite ! J'ai aimé quand l'auteur s'est focalisé sur des petits riens comme les différents types de sable ou d'eau, cela semble banal mais j'ai trouvé que cela donnait un petit côté attachant à l'album, nous rappelant qu'on ne fait pas toujours attention aux petites choses qui constituent la vie. Par contre, j'ai parfois eu du mal avec la vie de cette famille bien-nommée (Loony en anglais veut dire « timbré », « cinglé »). Tout d'abord, Peter, le petit dernier, est représenté avec une tête de grenouille, ce qui est assez perturbant au départ (on comprendra pourquoi lors de la lecture) et puis, l'auteur nous présente une partie de la famille puis nous parachute des années plus tard et il faut un temps d'ajustement pour découvrir qui est qui (mais si vous avez mon résumé sous la main lors de la lecture, vous saurez tout de suite qui est qui !). Les relations familiales sont pour le moins spéciales : ils semblent tous se croiser sans vraiment interagir entre eux, sauf en de brefs moments. Chacun mène sa vie, tâtonne dans son coin à la recherche d'un équilibre à défaut de trouver le bonheur. Dennis est la recherche de la raison du divorce de ses parents, déterrant des tonnes de souvenirs, photos, lettres, mais parallèlement délaissant sa femme et son fils, vers qui il se tourne qu'à de rares occasions. Claire sent qu'elle n'a pas eu de véritable vie à elle, s'occupant seule de sa fille et semble n'être qu'au service des autres, même Aki, sa belle-soeur, lui donne la possibilité de passer une soirée en célibataire. Quant à Peter, il va essentiellement passer la semaine dans sa chambre ou chez une jeune femme rencontrée sur la plage, cherchant visiblement à fuir une maison où il ne se sent pas chez lui. Certains développements de l'histoire (comme les passages secrets), qui doivent sûrement avoir une signification particulière, m'ont paru plutôt nébuleux (j'avoue que je ne suis pas toujours très bonne à trouver le sens caché de certaines métaphores visuelles !). Difficile alors de trouver des personnages attachants alors qu'ils semblent si repliés sur eux-mêmes et pourtant, au bout de plus de 700 pages, j'ai quand même fini par éprouver une sorte d'empathie pour cette famille bizarre mais je serais bien en peine de vous expliquer pourquoi ! Ce ne fut donc pas une lecture très aisée (déjà, rien que la taille du livre n'aide pas) car certaines choses ou raisonnements des personnages m'ont paru confus mais j'ai néanmoins apprécié cette découverte !

Les avis de Mo' et Choco.

ThereadingComicschallenge1Lu dans le cadre The Reading Comic Challenge.