LesrevenantsHEARTS2

 

 

Dans une grande université du Middle-West, Craig a rencontré la belle Nicole lors de leur première année de fac. La jeune femme vient de la même petite ville que Perry, le colocataire de Craig et ils se connaissent depuis leur enfance, ayant fréquenté les mêmes écoles. Craig, plutôt fêtard et insouciant tombe vite sous le charme de Nicole, qui semble la jeune femme parfaite : belle, raisonnable, studieuse, aimée de tous, postulante à une prestigieuse sororité et réservant sa virginité pour son mariage. Mais Craig et Nicole ont un accident de voiture lors duquel la jeune fille est tuée. Ne conservant aucun souvenir de ce drame, étant accusé d'avoir conduit en état d'ivresse, malheureux d'avoir perdu la femme de sa vie, Craig revient néanmoins passer sa seconde année dans la même université, partageant toujours un logement avec Perry, mais des rumeurs étranges commencent à courir : certains affirment qu'ils ont revu Nicole depuis sa mort et qu'ils ont même couché avec elle

Il me tardait de lire ce dernier titre de cette auteure que j'apprécie énormément car l'histoire, vu qu'elle se passait essentiellement sur un campus et qu'elle avait l'air un peu étrange, avait donc tout pour m'attirer et me plaire. Et ce fut le cas ! Dès les premières pages, j'ai été happée par l'histoire et les personnages, même si au départ, on en découvre plusieurs et qu'on a parfois un peu de mal à faire la relation entre eux. On fait connaissance avec Craig, Perry et Nicole, bien sûr, mais aussi avec Shelly qui s'occupe de l'école de musique, Mira une professeur qui fait un cours un peu particulier sur la mort et ses rituels, Josie la colocataire de Nicole, et encore bien d'autres seconds couteaux qui vont devenir indispensables à la construction de cette histoire qui peut paraître étrange et qui semble flirter avec le fantastique mais qui décrit bien les réactions et les sentiments d'un groupe de personnes confronté à la mort, au drame, surtout quand cela arrive dans un milieu fermé comme peut l'être une université assez prestigieuse. La narration, qui alterne des moments passés et le présent, le tout sans prévenir, peut aussi un peu perturber mais j'ai trouvé justement que cela permettait de se retrouver parfois aussi perdu que les protagonistes de l'histoire. Et l'auteure peut ainsi nous fournir des informations cruciales au fur et à mesure, ce qui permet de deviner ce qu'il en est bien avant la fin mais le fait de savoir n'enlève rien à l'envie de continuer à voir comment tout cela va se démêler. La fin est quand même assez amère mais tellement réaliste … je ne l'aurais pas vu autrement car elle colle à l'ensemble du sujet. Donc, si vous voulez découvrir ce qui s'est passé sur ce campus et vous plonger dans l'ambiance universitaire (qui en prend pour son grade … l'auteure a toujours une plume qui écorche la société américaine), il ne vous reste plus qu'à vous jeter sur ce petit bijou machiavélique !