FamillemodeleAu milieu des années 1980, la famille Ziller décide de quitter leur maison du Wisconsin pour s'installer dans une superbe villa en Californie. Warren, le père, vendeur immobilier, a placé, sans le dire à personne, toutes leurs économies dans un futur lotissement prometteur dans le désert, qui commence alors à se peupler de familles moyennes cherchant à être propriétaires. Mais le beau rêve se transforme en cauchemar et Warren se voit ruiné, sans oser l'avouer à sa femme et encore moins à leurs trois enfants

Cela faisait un moment que je voyais ce titre tentant sur différents blogs et j'ai été contente quand j'ai vu qu'il était sélectionné pour la rencontre littéraire de la médiathèque ! J'ai enfin réussi à mettre la main dessus (il était temps, la rencontre a lieu vendredi !) et je m'y suis jetée dessus comme une affamée. Peut-être en attendais-je trop car si cette lecture ne m'a pas déplu, elle ne m'a pas enthousiasmée outre mesure. J'ai aimé les petites pointes d'humour cynique, la plupart dues aux réflexions des enfants Ziller et la première moitié du roman m'a bien plu, avec une famille américaine assez caricaturale mais très bien campée (un couple qui vit ensemble mais qui ne se parle pas vraiment, des enfants gâtés mais un peu paumés, avec un attachement particulier pour le petit dernier Jonas). Mais un événement va venir chambouler la vie de cette famille, modifiant alors la course de l'histoire. Ce n'est pas que ce retournement de situation n'était pas le bienvenu … au contraire, cela a relancé mon intérêt mais j'ai trouvé quand même trouvé quelques longueurs dans la seconde moitié, trouvant qu'on tournait un peu en rond au bout d'un moment, même avec les quelques petits rebondissements disséminés ça et là. Et l'humour m'a aussi semblé devenir un peu plus amer compte tenu de ce qui s'est passé pour cette famille. Alors qu'ils me plaisaient bien malgré leurs défauts, j'ai peu à peu perdu le peu d'attachement qui avait commencé à naitre alors que cela aurait du être l'inverse (pour moi, je trouvais qu'ils commençaient à rentrer un peu trop dans le « moule » alors qu'avant, ils avaient un petit côté frondeur). Du coup, mon impression globale reste favorable mais pas aussi haute que j'aurais pu l'espérer !

Les avis de Clara, Cuné, Cathulu, Aproposdelivres, Antigone, Yv, Keisha, Laure.