PilulesbleuesFrederik se remémore sa première rencontre, quelques années auparavant, alors qu'il était à peine sorti de l'adolescence, de la belle Cati qui l'avait ébloui par son dynamisme et son assurance. Mais rien ne se passe entre eux à ce moment-là et leurs rencontres suivantes sont aléatoires et peu fréquentes, surtout quand Cati devient maman. Mais vers la fin des années 1990, Frederik rencontre à nouveau Cati dans une soirée et le courant passe. De rendez-vous en soirées passées ensemble, ils apprennent à se connaître mais Cati lui apprend alors qu'elle est séropositive, ainsi que son fils à qui elle a transmis le virus …

Comme Frederik Peeters semble être un auteur incontournable dans le monde du roman graphique et que je n'avais rien lu de lui, je me suis décidée à emprunter cet album à la bibliothèque. Je n'avais strictement aucune idée du sujet et si la couverture me laissait penser qu'il allait s'agir d'une histoire de couple, je n'en savais pas plus. Le dessin noir et blanc assez haché et brouillon ne m'a pas complètement plu mais je ne l'ai pas détesté non plus et je l'ai trouvé très actuel, très typique ce ce qu'on peut trouver actuellement. L'histoire est, elle aussi, ancrée dans l'actualité car elle aborde un sujet qui peut concerner n'importe qui. L'auteur y raconte sa relation amoureuse avec une jeune femme séropositive et il montre comment la maladie peut en même temps être parfois totalement oubliée mais aussi complètement présente à tous moments. Les émotions y sont très bien décrites, avec pudeur, sans pathos mais sans cacher les hauts et les bas, les questions qu'ils se posent, les difficultés de tous les jours, l'angoisse, la culpabilité mais aussi l'amour et le soutien sans faille. Cette façon d'aborder ce sujet difficile sans fard et avec franchise donne un album très humain, très ancré dans la réalité mais très porteur d'espoir car il met en relief le fait que la maladie, bien que présente, ne peut prendre le pas sur l'amour. Je regrette néanmoins un peu la fin que j'ai trouvée un peu précipitée et légèrement frustrante pour la lectrice que je suis.

Les avis de Theoma, Mo, Ys, Cathe, Laurent, Yaneck, Zazimuth, Elfique.