Lescahiersukrainiens

Les cahiers ukrainiens, mémoires du temps de l'URSS

Igort ne connait pas bien l'Ukraine et son histoire quand il se décide d'aller visiter ce pays et rencontrer ses habitants. A travers divers témoignages, il découvre comment l'URSS a affamé les fermiers ukrainiens pour les dompter, comment l'accident de Tchernobyl continue d'avoir des conséquences pour les habitants, comment était la vie sous le régime communiste et comment sa chute a modifié les conditions de vie des Ukrainiens …

Comme je suis fan de ce genre d'albums, quand je l'ai repéré chez Mo', j'ai bien surveillé sa disponibilité à la bibliothèque. J'avais un peu peur de cette lecture car je connais très peu de choses sur ce pays et son histoire mais du coup, j'étais sûre d'apprendre un tas de choses. C'est surtout le côté triste et limite pessimiste qui m'inquiétait, particulièrement quand on voit la couverture qui annonce clairement la couleur. Tout d'abord, je ne m'attendais pas forcément à une telle qualité d'album (pourtant, je sais que Futuropolis fait toujours bien les choses) : l'ensemble est présenté sous forme d'un journal de voyage, mélangeant dessins et textes, sur un papier sépia rendant l'ensemble intemporel. Certains dessins sont violents, soit visuellement, soit psychologiquement pour ce qu'ils représentent mais je les ai tous trouvés superbes dans leur faculté à nous prendre aux tripes et à nous faire ressentir toute la douleur de ces gens. Les témoignage recueillis par l'auteur sont empreints de tristesse mais aussi de dignité et de courage. Je ne peux qu'être admirative devant la résistance de ce peuple, son endurance devant les épreuves et sa faculté à les surmonter malgré tout, parce que la vie reste toujours la plus forte. Une lecture difficile et très émouvante, qui permet de découvrir l'histoire méconnue d'un pays pas si éloigné que ça mais qui laisse une impression de tristesse et d'amertume. On a effectivement du mal à imaginer un avenir radieux pour eux après ce qu'ils ont vécu !

Les avis de Mo', Theoma, Leiloona.

***

Edit du billet du 30 septembre 2011

 

Lescahiersrusses

Les cahiers russes, la guerre oubliée du Causase

Igort, toujours en visite dans les pays de l'ancien bloc soviétique, a été touché par le décès de la journaliste Anna Politkovskaïa, froidement abattue dans son immeuble pour avoir eu le courage d'enquêter et de dénoncer les atrocités russes se déroulant en Tchétchénie. Il commence alors à se renseigner sur l'histoire de cette région, sur la guerre qui y fait rage et sur les tortures que les civils subissent régulièrement de la part des soldats russes …

 

J'avais été beaucoup marquée par ma lecture du précédent titre d'Igort alors je n'ai pas hésité une seconde à lire celui-ci. J'ai retrouvé l'aspect « vieux cahier » de l'album, avec les pages sépia, le mélange texte et dessins, mais il m'a semblé que le papier était plus «glacé » que pour l'opus précédent et j'ai trouvé ça un peu dommage … c'est le genre d'album à très bien supporter un papier mat, pour rester dans le ton. Mais bon, c'est vraiment un détail ! Et comme précédemment, j'ai trouvé que le sujet avait un fort impact émotionnel et éducatif, vu que je ne connais pas grand chose à l'histoire de cette région du monde. Mais j'avoue quand même avoir eu parfois un peu de mal à suivre car l'auteur saute d'un témoignage à l'autre et je n'ai pas trouvé de continuité entre eux. Il dénonce les abus et les tortures mais j'ai été un peu déçue du manque d'explication dans les faits : il aborde des évènements dont je me rappelle avoir entendu parler à la télévision ou dans les journaux mais il ne met pas en avant les raisons de ces évènements et du coup, j'ai moins appris que prévu ! Cela reste quand même une lecture marquante qui remue les tripes !

L'avis de Mo.