CausesperduesFévrier 2025, Philippe d'Arciac, avocat, passe des vacances en famille dans leur propriété de campagne non loin d'Auch, quand il reçoit l'appel désespéré de l'épouse d'Henri Schneider. Ce dernier, président d'un grand groupe industriel, vient d'être arrêté en Chine, alors qu'il organisait sur place une rencontre entre plusieurs PDG de groupes internationaux de forte importance. D'ailleurs, il n'est pas le seul à avoir été emprisonné par les autorités chinoises : tout le groupe a été arrêté sous prétexte d'avoir mis en péril la sûreté de la Chine et de son Grand Leader. Philippe d'Arciac accepte de défendre Schneider mais il ignore encore que ces arrestations font partie d'un plus grand plan mis en place par la Chine, nouveau pays dominant qui veut déstabiliser l'économie mondiale …

L'idée de départ me séduisait bien : un thriller qui se passe dans un futur assez proche où la Chine est devenue un pays puissant, même si la liberté n'est toujours pas de mise pour les Chinois. J'ai donc attaqué cette lecture pleine d'espoir et d'enthousiasme mais mon allant a été assez vite douché ! Dès le départ, de nombreuses fautes ont émaillées les pages, fautes de typo, apparition et disparition de majuscules, ponctuation très aléatoire (et presque jamais aux bons endroits), phrases bizarrement tournées et vocabulaire parfois un peu décalé (j'aurais bien vu certaines phrases dans la bouche de personnages du Moyen-Age, pas de personnes vivant en 2025 !). Mais j'ai continué à m'accrocher vaille que vaille à l'histoire. Celle-ci n'est pas mauvaise mais le fil conducteur est trop souvent noyé dans des détails totalement inutiles, qui alourdissent la lecture et qui cassent ainsi le rythme qu'on pourrait attendre d'un thriller digne de ce nom. Qui plus est, par moments, j'avais vraiment la sensation que l'auteur essayait de faire passer ses propres convictions (il y a d'ailleurs l'apparition d'un « je » dans un paragraphe qui est sensé juste décrire certains faits !) et j'ai trop souvent eu la sensation que certains paragraphes étaient très « donneurs de leçons », ce qui m'a rendue mal à l'aise. De bonnes idées donc, mais que j'ai trouvées bien mal exploitées et un travail d'édition totalement inexistant ont fait que j'ai été déçue par cette lecture !

Merci aux éditions Persée pour cette lecture.