ThewomaninblackArthurs Kipps vit heureux dans sa maison de campagne en compagnie de sa femme et des enfants de celle-ci, devenus déjà grands. Se retrouvant tous ensemble autour du sapin de Noël, les plus jeunes décident de raconter des histoires effrayantes pour occuper la nuit. Mais pour Arthur, cela fait remonter des souvenirs enfouis depuis longtemps, du temps où il était un jeune notaire, envoyé dans le nord de l'Angleterre pour régler la succession d'Alice Drablow. Arrivé dans la maison de Mrs Drablow où Arthur doit trier des papiers, des phénomènes étranges et effrayants ont lieu et une dame en noir, déjà aperçue lors de l'enterrement, réapparait aux environs de la maison pourtant isolée par la marée montante …

J'avais lu une autre histoire fantastique de cette auteure et j'avais bien aimé l'ambiance qui s'en dégageait. Du coup, ce titre-là avait rejoint ma PAL peu de temps après mais il a un peu attendu avant d'être lu ! Encore une fois, le narrateur est un homme et l'époque n'est pas précisée mais il semblerait que ce soit au début du 20ème siècle, probablement avant la première guerre mondiale. D'ailleurs, l'auteure a utilisé un style d'écriture un peu suranné, pour que celui-ci colle bien à l'époque décrite et de ce côté-là, c'est bien réussi, même si j'avoue avoir eu parfois un peu de mal avec certaines phrases ! L'histoire en elle-même se base sur l'ambiance dans la maison isolée, sur la météo changeante et oppressante, sur des bruits inattendus et soit disant inquiétants mais de mon côté, je n'ai pas eu peur une seconde, je n'ai pas frissonné une seule fois et alors que le pauvre Arthur se demande quels sont ces bruits, j'avais déjà deviné d'où ils provenaient ! Au début, on ne sait pas vraiment où l'histoire va aller mais l'auteure nous donne une information importante pour la compréhension et à partir de là, il m'a été très facile d'imaginer et de prévoir ce qui aller se passer. Du coup, n'ayant aucune surprise, il m'était difficile d'avoir peur ! J'ai donc trouvé que l'ensemble restait assez traditionnel mais il faut rappeler que l'auteure a écrit cette histoire en 1983 et je suppose que j'aurais sûrement été plus « réceptive » à cette époque-là … maintenant, elle m'a paru bien banale et peu efficace côté frayeur !

*Lu en anglais*

Les avis de Karine, Lou, Adalana, Pimprenelle, Stephie ...

PS : alors que j'ai lu ce court roman pendant l'été, je viens juste d'emprunter le film à la médiathèque hier (un coup de chance de le trouver !!!!) ... j'epère que j'apprécierai un peu plus que le livre ;)