HeavymetalLa Guerre de Cent Ans fait rage mais une jeune fille va tout changer. Il s'agit, bien sûr, de Jeanne la Pucelle, qui va unir sous sa bannière, de nombreux chevaliers du royaume de France, et parmi eux, se trouve La Hire et ses compagnons, qui sont pourtant loin d'être des saints. Après avoir pillé et profité des femmes pendant plusieurs années de batailles, La Hire est sous le charme de Jeanne, même s'il veut toujours paraître macho et brutal aux yeux des autres …

Je dois dire que ce n'est certes pas le graphisme qui m'a poussée vers cet album mais plutôt le thème de la Guerre de Cent Ans vu sous un angle différent et un peu déjanté. Les dessins ne m'ont pas franchement enthousiasmée, je les ai trouvés trop « déformés » pour me plaire (on croirait voir les personnages à travers des miroirs déformants tellement ils paraissent bizarres à certains moments) mais je n'ai eu aucun mal à différencier les différents protagonistes, ce qui est un bon point de ce côté-là ! Quant aux couleurs, j'ai souvent eu la sensation de lire un album en provenance des années 1970 ou 1980 : c'est très coloré, parfois carrément flashy et psychédélique. Et malgré ces réticences, j'ai quand même pris du plaisir à cette lecture car l'auteur donne une vision déjantée de la guerre, avec un La Hire très macho en apparence mais finalement très fleur bleue à l'intérieur. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que ce chevalier est représenté sous la forme du valet de coeur dans les jeux de cartes. L'histoire suit donc les péripéties de La Hire aux côtés de Jeanne, puis sa tentative pour la libérer des Anglais et seule la fin ne suit pas la réalité historique. J'ai beaucoup aimé l'humour et les clins d'oeil omniprésents tout au long des pages et l'ensemble est dynamique et animé. Je trouve que c'est un bon album pour faire découvrir l'Histoire autrement et peut-être intéresser les gens qui ne sont pas fans du sujet. De mon côté, j'ai souvent ri devant les frasques de La Hire et j'ai passé un bon moment de lecture malgré un graphisme et des couleurs qui ne me plaisaient pas au départ.