AlagracedeshommesHEARTS2

 

 

 

En 1828, le meurtre de deux hommes, Natan Ketilsson et Pétur Jónsson, dans la ferme isolée de Natan dans le nord de l'Islande, fait grand bruit. Le fils d'un fermier voisin, ainsi que deux femmes, sont accusés et condamnés à mort. Mais pour des raisons pratiques et économiques, il est décidé que l'exécution des coupables aurait lieu dans la province où ont eu lieu les meurtres. Agnes Magnúsdóttir, la trentaine, amante de Natan et fille de ferme, fait partie des condamnés et se voit placée provisoirement dans une famille de fermiers dans sa province natale en attendant son exécution, famille qui ne voit pas d'un bon oeil son arrivée, même si un jeune révérend doit venir régulièrement parler avec Agnes pour la ramener dans le droit chemin avant sa fin prochaine …

J'avais un peu hésité à me lancer dans cette lecture pour la seule raison que l'histoire se déroulait en Islande et que j'ai parfois eu un peu de mal avec certains romans islandais. J'avais peur d'y retrouver le même genre d'ambiance mais le fait que l'auteure était australienne m'avait finalement convaincue de tenter l'essai. Et j'ai bien fait ! A partir d'une histoire vraie, celle d'Agnes condamnée à mort pour meurtre, l'auteure nous raconte sa vision possible des faits à partir de recherches effectuées en Islande. Si les premières pages m'ont paru un peu déroutantes, j'ai vite été envoutée par l'ambiance et par la voix d'Agnes. Celle-ci parle à certains moments, raconte ses sensations, son passé, les évènements dramatiques qui ont amené la mort de Natan et Pétur mais à d'autres moments, la narration passe par un oeil extérieur, qui reste plus neutre, plus détaché. J'ai trouvé très intéressant de découvrir la vie des fermiers en Islande à cette époque et j'ai appris beaucoup de choses, dont le fait que l'Islande dépendait du Danemark. Certains moments sont très poétiques, très lyriques mais d'autres sont plus terre à terre, narrant le quotidien et les travaux de chacun. Le roman m'a parfois fait penser à « Un bûcher sous la neige » de Susan Fletcher, car le thème s'en rapproche et la sensation ressentie lors de cette lecture m'est apparue similaire : une héroïne attachante, des moments d'émotion très puissants, une approche sur plusieurs niveaux, des faits réels servant de base à l'histoire, une nature omniprésente. La fin m'a arraché quelques larmes, bien sûr, même si elle est connue (j'avais préféré rester dans l'ignorance jusqu'au bout donc je n'en parlerai pas pour ceux et celles qui voudront faire comme moi). Voilà un roman qui me restera longtemps en mémoire et qui m'a énormément secouée.

Babelio

Pressesdelacite

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité pour cette lecture.