LaviesansmodedemploiDésirée, 22 ans, qui a voté pour la première fois lors d'une élection présidentielle, est pleine d'espoir en voyant François Mitterrand et la gauche française accéder au pouvoir. Elle a quitté sa province à 18 ans pour tenter sa chance à Paris mais galère. Elle décide alors de se lancer dans le théâtre en montant sa propre pièce mais l'argent ne rentre pas facilement et le peu qu'elle gagne est obtenu en créant des tenues pour des amis musiciens. Tout le monde, l'ANPE, les médias, conseille aux jeunes à créer leur propre entreprise et Désirée, enceinte d'Arto, un musicien, finit par accepter de se lancer dans la création de costumes et se met à la recherche d'un local d'activité où elle pourrait aussi vivre avec Arto et son enfant. Elle le trouve au fond d'une cour d'immeuble où un échantillon de la vie parisienne vit au quotidien …

C'est la référence aux années 1980 qui m'a attirée dans cette BD car je pensais pouvoir reconnaître plein de références et de choses diverses. Hélas, je suis un peu plus jeune que l'auteure qui raconte ici sa jeunesse, je n'ai pas vécu à Paris et donc au final, j'ai eu très peu de points communs avec Désirée et son mode de vie. Les seules références que j'ai reconnues sans problème sont musicales, avec divers groupes et chansons qui sont cités au fil des pages. Sinon, côté recherches sur l'époque, l'album est très bien documenté, on y parle d'évènements ayant eu lieu entre 1981 et 1987, période à laquelle se déroule l'histoire. Mais je dois avouer que je n'avais aucun souvenir de tout ce qui est décrit (manifestations étudiantes, émissions télé … je me souviens uniquement de la catastrophe de Tchernobyl … et encore, c'est surtout parce qu'on en a beaucoup parlé ensuite!). Désirée galère dans sa vie et dans son boulot et là aussi, j'ai eu du mal à reconnaître les difficultés des années 1980 vu que je n'en ai vécu aucune. En plus, Désirée ne m'a pas paru toujours très futée (elle subit plusieurs grossesses non voulues mais on n'est pourtant plus dans les années 1970 et la pilule existe alors j'ai eu du mal à compatir!). Elle m'a semblé aussi très naïve, avec ses rêves qui s'opposent à la réalité d'où les moments de galère vécus. Peut-être aussi que la vie parisienne de l'époque est bien différente de ce qu'on a pu connaître en province ! Le dessin noir et blanc est réaliste, sobre, agréable, les personnages sont bien campés et reconnaissables, ce qui permet une lecture fluide, même si l'ensemble est plutôt verbeux. Je n'ai vraiment pas eu d'atomes crochus avec Désirée mais j'ai assez aimé voir la description bien documentée de cette époque que j'ai moi aussi vécue mais que je n'ai pas vraiment reconnue ! Il semble qu'une suite couvrant le reste des années 1980 soit prévue mais ce tome est assez récent donc il faudra attendre !