DusangsurlabaltiqueC'est l'été sur l'île de Sandhamn et la traditionnelle régate du Tour du Gotland va débuter. Les superbes voiliers sont sur la ligne de départ et celui d'Oscar Juliander, juriste s'occupant des faillites d'entreprise, fait partie des plus beaux et des mieux placés. Mais au moment où retentit le coup du départ, Oscar s'effondre : on lui a tiré dessus et le quinquagénaire décède. Thomas Andreasson est chargé de l'enquête qui va le plonger aussi bien dans les milieux juridiques et financiers que dans le club de voile de l'île …

J'avais lu le premier opus où on découvrait le policier Thomas Andreasson et son amie d'enfance Nora Linde, le tout se déroulant principalement sur l'île de Sandhamn pendant l'été. Avec ce deuxième tome, la recette est à peu près la même : c'est l'été, un meurtre a lieu sur l'île ou dans ses environs, c'est la même équipe d'enquêteurs, le suspense est assez classique, sans aucune scène trop violente ou trop graphique, des personnages peut-être un peu cliché et de genre de rebondissements toujours requis pour ce type de roman. On suit aussi Nora qui contribue un peu à l'enquête (mais moins que dans l'opus précédent) mais qui est surtout mise en avant pour sa vie privée familiale (qui découle d'ailleurs du premier tome). C'est un aspect intéressant du roman mais je dois dire que cela ne sert pas franchement l'histoire (sans compter que je trouve Nora vraiment peu affirmée pour une femme moderne). Cela servirait plutôt de fil conducteur d'un roman à l'autre, permettant d'avoir une continuité entre eux. Cette fois, je n'ai pas ressenti de feeling particulier concernant l'atmosphère estivale qui donnait une ambiance particulière au premier titre de la série mais il faut dire que cet été semble moins chaud et on se rend donc moins compte que c'est les vacances. J'avoue que ça m'a presque manqué car j'avais beaucoup apprécié cet aspect, qui changeait des atmosphères froides habituelles pour les polars nordiques. L'enquête est un peu moins prévisible mais avec le peu d'indices qui sont distillées au fil des pages, je ne suis pas sûre que les lecteurs puissent vraiment faire leur propre déduction. On peut se douter de certaines choses mais ce n'est pas franchement etayé par un raisonnement en bonne et due forme et cela se base plus sur des impressions et sur les tendances littéraires du moment (on retrouve souvent les mêmes thèmes d'un polar à l'autre). C'est loin d'être le polar de l'année mais c'est un roman que je trouve facile à lire et bien le genre à conseiller pour la plage l'été, quand on est moins concentré sur sa lecture. Et c'est aussi parfait pour ceux qui ne sont habituellement pas fans de polar !

Les avis de Lystig et Aproposdelivres.