ChicagoDans l'Amérique post-11 septembre, Cheïma arrive de son petit village égyptien pour continuer ses études en soutenant une thèse à la faculté de médecine de Chicago grâce à l'obtention d'une bourse. Elle a du mal à s'habituer au style de vie occidental, même si une communauté d'étudiants égyptiens boursiers l'entourent. Parmi eux, il y a Tarek, pour qui aucune femme ne trouve grâce à ses yeux, Ahmed Danana, responsable des étudiants et au service du régime politique en place dans leur pays d'origine et Nagui, le dernier arrivé, qui a des idées révolutionnaires et qui espère voir la démocratie dominer un jour en Egypte. Mais il y a aussi les professeurs qui les encadrent : certains sont des Egyptiens mariés à des Américaines, d'autres sont des Américains avec des passés variés et divers points de vue sur ces étudiants étrangers …

Toujours dans le cadre du thème pour mon club lecture mais un peu en retard (vu que la rencontre sur le sujet a déjà eu lieu), j'ai lu ce roman de cet auteur égyptien que je ne connaissais que de nom grâce au premier de ses romans publié en France (L'immeuble Yacoubian) mais que je n'ai pas lu. J'étais assez attirée par le sujet pour deux raisons : la première est le thème de l'expatriation, la seconde est le fait que l'histoire se déroule dans le milieu universitaire. Dès le départ, j'ai trouvé que c'était très facile à lire et qu'on ne se mélangeait pas dans les nombreux personnages : les noms sont suffisamment différents et chacun est bien reconnaissable, avec ses attitudes et ses réactions. Il est intéressant de voir comment différentes personnes s'intègrent ou non dans un nouveau pays et comment les gens de ce pays les accueillent (surtout que là, il y a le lourd passé des attentats du 11 septembre qui influe sur les relations). On voit aussi certains personnages intégrés dans la société américaine depuis longtemps mais qui ont forcément gardé un lien avec leur pays d'origine. C'est d'ailleurs étonnant de voir comment cet aspect du livre se développe. L'ensemble est bien travaillé au niveau psychologique sans être lassant ou lourd. C'est subtil et cela fait réfléchir à la façon dont on pourrait nous-mêmes réagir. En plus du roman choral avec ces personnages variés, l'auteur aborde le régime politique de l'Egypte. Là aussi, ça reste intéressant sans être trop compliqué ou trop détaillé mais ça fait un peu froid dans le dos, surtout que le roman date de 2006 (2007 pour la parution française) et que depuis, on a vu comment tout pouvait tourner pour le pire. Finalement, sur les trois titres lus dans le cadre de ce thème, c'est sans aucun doute celui-ci que j'ai préféré mais il m'en reste encore un à lire !