DessalopesetdesangesPendant très longtemps, les femmes n'ont pas été maitresses de leur corps. Elles avaient des enfants à n'importe quel moment et devaient donc les élever coûte que coûte. La contraception se révélait peu fiable et es avortements se déroulaient dans la clandestinité. Avant que la loi Veil soit votée en 1974, les jeunes femmes françaises allaient en Angleterre ou aux Pays-Bas pour se faire avorter. En 1973, Maïté vit hors mariage avec Jean-Paul qui a déjà un plan de carrière tout tracé mais un bébé n'en fait pas partie. Anne-Sophie est une mère de famille de Neuilly et son mari, souvent absent, est chef de clinique. Alors pour occuper ses longues journées en plus de ses activités habituelles, elle a un amant. Odile est une militante qui travaille au MLAC (bureau pour la liberté de l'avortement et de la contraception),prône le sexe libre et le droit de la femme à disposer de son corps. Ces trois femmes vont se retrouver dans le car qui les emmène à Londres pour stopper leur grossesse …

Il n'est pas si loin que ça, le temps où la contraception se limitait à compter les jours et à prier pour ne pas tomber enceinte. Et donc, forcément, il y avait plus de risques d'attendre un bébé non désiré et de vouloir s'en débarrasser. Je n'ai pas connu cette époque mais je peux dire qu'il s'en est fallu de peu et que je trouve qu'il a fallu beaucoup de courage à toutes ces femmes pour arriver à se faire respecter. Les auteurs se sont donc inspirés de l'histoire de trois femmes très différentes mais avec le même but : aller à Londres pour se faire avorter. On s'aperçoit alors que le sujet touche tout le monde, aussi bien les femmes que les hommes, quel que soit leur milieu, leur éducation et leurs croyances. J'ai aimé voir ce thème abordé à travers le coup inimitable et très reconnaissable de Florence Cestac. Les personnages sont attachants car ils se questionnent tout le temps sur ce qu'ils vont faire. On voit bien que ce n'est pas un choix léger et qu'il se prend souvent à contre-coeur. Malgré tout, il y a des touches d'humour, des moments plus légers et surtout cela va former des amitiés indestructibles. Comme quoi, il y a toujours quelque chose de bon, même dans les choses les plus difficiles. A lire et à faire lire, surtout aux plus jeunes, pour montrer que, si les relations hommes-femmes sont plus faciles au niveau physique, c'est grâce à des femmes qui se sont battues pour avoir le droit de disposer de leur corps.