LecircuitmandelbergEn 2029, la Terre est surpeuplée et la société est dominée par un petit nombre de puissants. Les énergies fossiles ne sont plus recherchées mais les paris en ligne et le monde du sport sont devenus les nouveaux eldorados. Steve Moreira est le basketteur vedette du club d'Istanbul et tout semble lui sourire : gros contrats, petite amie charmante et célébrité. Mais il ignore qu'il est observé par un vieux milliardaire, Paul Netter, et son équipe scientifique dirigée par le docteur Mandelberg. Ils espèrent implanter les souvenirs de Netter dans le cerveau de Moreira, atteignant ainsi une sorte d'immortalité …

Apparemment, le début de cette histoire était paru dans un premier tome intitulé Dunk mais celui-ci a été repris de façon à faire une histoire plus longue et complète avec cet album. J'avoue que je ne me serais pas penchée sur ce titre s'il n'avait pas fait partie des titres à lire pour mon club lecture BD. Mais je trouvais intéressant l'idée de transférer des souvenirs d'un cerveau à un autre car cela permettrait de vivre plus longtemps (puisque la théorie de l'histoire est que chaque personne se définit par la somme de ses souvenirs). Le graphisme ne m'a pas franchement convaincue : il est moderne, plutôt dynamique mais peut-être un peu trop classique à mon goût. Les couleurs sont assez neutres pour ne pas se faire remarquer. Les personnages, bien que nombreux, sont bien reconnaissables mais je ne les ai pas trouvés attachants. L'histoire est divisée en chapitres, commençant tous par un texte qui est parfois est repris dans le chapitre-même, ce qui m'a gênée car cela m'a donné l'impression que l'histoire tournait en rond. L'ensemble décrit un futur plutôt effrayant mais relativement crédible et les développements scientifiques semblent s'appuyer sur des faits existants dans l'Histoire de la science (d'ailleurs, certains scientifiques réels et connus sont cités). J'étais donc curieuse de voir comment les auteurs allaient développer le transfert de mémoire d'un cerveau à l'autre et les conséquences qui allaient suivre. Je fus donc déçue de voir que plus de la moitié du récit se concentrait sur la vie de Steve Moreira, sa carrière, sa famille, ses relations et ses difficultés à rester honnête dans un milieu sportif corrompu. Franchement, j'ai trouvé peu d'intérêt aux pérégrinations de Steve, qui avaient un air de déjà vu. Les choses sérieuses ne commencent que dans le dernier tiers et la fin m'est apparue décevante : on pourrait même penser qu'il devrait y avoir une suite tellement ça finit brusquement. Autant dire que j'attendais bien mieux de cette histoire !