Unpetitlivreoubliesurunbanc1

Unpetitlivreoubliesurunbanc2Tomes 1 et 2

Un banc dans un parc d'une ville et sur ce banc, un livre oublié. Parfois feuilleté mais toujours laissé là jusqu'à l'arrivée de Camélia, une jeune femme qui travaille dans un café Internet et dont le couple semble s'être enlisé dans la routine, son compagnon se préoccupant plus de gadgets électroniques que d'elle. Camélia est vite happée par ce livre étrange où des mots semblent être entourés au hasard mais elle découvre vite qu'ils forment une phrase. Elle est alors convaincue que celui qui a abandonné ce livre sur ce banc veut s'adresser à elle et qu'il regrette sa vie banale et sans passion et devient obsédée par le fait de retrouver le propriétaire du livre …

Avec un titre pareil, difficile de passer à côté quand on est lecteur/lectrice ! Jim s'est inspiré de la technique du bookcrossing, qui consiste à abandonner ses livres lus dans la nature pour qu'ils soient récupérés et lus par d'autres. Avec ce point de départ, il a imaginé une histoire autour d'un livre abandonné qui va bouleverser la vie de celle qui va le trouver. Et puis, l'idée d'une communication, via ce livre, entre l'ancien propriétaire et le nouveau, cela m'a paru bien vu. Par contre, j'ai eu plus de mal à adhérer à la réalité de la chose ! Disons que j'ai trouvé que le livre disparaissait trop souvent à l'insu de Camélia … une ou deux fois auraient pu passer mais plus, c'était vraiment limite. Et qu'en plus, il soit souvent récupéré par son ancien propriétaire (pour permettre un échange dans la communication), c'était encore plus difficile à croire. Mais l'ensemble reste assez mignon et frais si on ne s'attache pas trop à la crédibilité : on voit comment la rencontre de Camélia et d'un livre va influer sur sa vie, comment elle finira par prendre conscience de sa vie et ainsi prendre des décisions (bonnes ou mauvaises) à ce sujet, comment cela peut provoquer de nouvelles rencontres, les enchainant en cascade. Le graphisme est simple et clair. Les couleurs sont lumineuses, le trait aéré, moderne, les visages expressifs et les personnages bien reconnaissables. Les décors sont neutres, on pourrait se croire dans n'importe quelle ville française (mais là, il semble qu'on soit dans le Nord). Du coup, côté dessin, j'ai bien adhéré et j'ai trouvé qu'il posait bien l'ambiance correspondant à l'histoire. J'ai trouvé que c'était une jolie fable, que c'était une lecture rapide et agréable mais il m'a manqué un petit quelque chose pour que je sois totalement sous le charme (peut-être que je m'attendais trop à la fin !)