LinteretdelenfantFiona Maye, juge aux affaires familiales à Londres et à la veille de la soixantaine, reçoit une demande très étrange de la part de Jack, son époux, professeur d'Histoire à l'université : celui-ci lui demande l'autorisation d'avoir, provisoirement, une maitresse car il trouve que Fiona n'est plus très présente dans leur relation de couple. Fiona, choquée par cette demande, refuse toute incartade et en conséquence, Jack quitte le domicile familial. Fiona se plonge alors dans le travail, qui était déjà une part très importante de sa vie, et se voit attribuer le cas d'Adam Henry, 17 ans et 9 mois, atteint d'une leucémie et pour lequel les parents, Témoins de Jéhovah, refusent toute transfusion sanguine, celle-ci étant pourtant obligatoire pour sauver la vie d'Adam …

Je ne suis pas fan de cet auteur et toutes mes précédentes tentatives pour lire ses romans se sont soldées soit par un ennui sans fond lors de ces lectures soit par un abandon pur et simple des romans entamés. Celui-ci n'a pas fait exception à la règle et ce qui l'a sauvé fut son petit nombre de pages (à peine au-dessus des 200). Et puis, il faisait partie des lectures pour mon club lecture et je me suis donc sentie obligée d'aller jusqu'au bout. L'idée de départ, comment prendre une décision vis à vis d'un malade que la religion empêche de guérir par refus de soins, me paraissait plutôt intéressante mais je n'ai pas vraiment apprécié le personnage de Fiona, que j'ai trouvée froide et peu en liaison avec les sentiments : son mari part et elle ne semble pas plus traumatisée que cela (il y en a de multiples confirmations tout au long du livre), elle s'attache à Adam quand elle le rencontre mais l'oublie tout aussi vite … à part son travail, rien ne semble compter. Cet aspect du caractère de l'héroïne m'a paru en opposition avec sa réaction finale qui, du coup, m'est apparue comme artificielle, peu naturelle. L'auteur aborde aussi plusieurs cas jugés par Fiona qui, s'ils sont intéressants à découvrir, n'apportent que peu d'intérêt à l'histoire et que j'ai un peu considéré comme du « meublage ». Certaines descriptions m'ont paru aussi un peu longues, comme le concert en fin de roman par exemple. La relation entre Adam et Fiona a été beaucoup discutée au club lecture car elle est apparue comme ambigüe, ce que je n'ai pas moi-même ressenti mais elle m'a paru prévisible, de même que l'évolution finale. Je crois que c'est mon dernier essai avec cet auteur qui, décidément, ne me convient pas !

Les avis de Jérôme, Gambadou, Alex, Clara, Cathulu, Cuné, Lilly.