Thesixthgun1

Thesixthgun2

Thesixthgun3

Thesixthgun4

Thesixthgun5

 

 

 

 

 

 

 

 

Tome 1 : De mes doigts morts ... Tome 2 : A la croisée des chemins
Tome 3 : Enchainé
Tome 4 : Les frères de Penance
Tome 5 : La malédiction du wendigo

La Guerre de Sécession est terminée depuis quelque temps et a vu la mort du général confédéré Hume. Celui-ci, sanguinaire et sans pitié, détenait un revolver particulier aux pouvoirs surnaturels et menait une bande de fidèles, équipés eux aussi d'armes d'égale puissance. Mais depuis peu, des personnages inquiétants semblent être sur les traces de ces revolvers maudits avec, à leur tête, la veuve Hume, convaincue que son époux n'est pas mort. Le revolver de Hume se retrouve entre les mains d'une jeune femme, Becky Montcrief, qui ne comprend pas les visions qu'elle a quand elle le tient en main. Mais Drake Sinclair, un homme mystérieux versé dans les sombres secrets du monde surnaturel et lui aussi à la recherche des revolvers, va l'aider à fuir ses poursuivants …

Je suis toujours à la recherche de bonnes séries fantastiques en bande dessinée et celles-ci ne sont pas si nombreuses que ça. Quand le premier tome de ce comics est paru, l'histoire m'a tout de suite séduite mais j'hésite toujours à me lancer dans la lecture d'une série non terminée car je n'aime pas devoir attendre les tomes suivants (sans compter le fait d'oublier plein de détails pendant cette attente). Mais là, comme on se rapproche de la fin (il devrait y avoir 7 volumes) et que j'ai réussi à mettre la main sur les cinq premiers à la médiathèque, je ne pouvais pas faire la fine bouche et les laisser filer. Et puis, j'étais très curieuse de découvrir enfin l'histoire de ces revolvers surnaturels ! Dès le départ, pas de doute, on est bien dans un comics, avec un graphisme réaliste et un peu anguleux, très dynamique et plutôt coloré (mais pas agressif). Le dessin m'a bien plu car on reconnaît bien les personnages, ceux-ci sont agréables à regarder et les décors sont chouettes. Le découpage varie aussi, avec des lectures page à page et d'autres s'étalant sur des doubles pages. On est plongé dans une ambiance western, avec des cow-boys, des attaques, des coups de feu dans tous les coins mais aussi dans une ambiance fantastique avec, par exemple, les bayous de Louisiane et des épisodes lorgnant vers le vaudou ou la magie noire. On apprend vite ce qu'il en est des revolvers et l'histoire se focalise sur la lutte de Drake, de Becky et de leurs amis pour empêcher que ces armes tombent entre de mauvaises mains, surtout qu'au bout d'un moment, on ne sait plus forcément si certains gentils sont vraiment du bon côté. Donc, bien sûr, rien ne sera facile pour nos héros !!!! Il y a peu de temps morts dans ce récit, qui mêle action, fantastique, suspense, fond historique (avec la guerre civile et l'esclavage), quelques touches d'humour, des références à des légendes diverses … que des choses que j'aime, que j'apprécie de voir regroupées ensemble et qui donnent une histoire pêchue, originale et dynamique, dans laquelle je ne me suis pas ennuyée une seconde. D'ailleurs, je crois bien que je vais m'acheter la série complète car c'est tout à fait le genre à occuper sur mes étagères !

***

Edit du billet du 12 mai 2016

 

Thesixthgun6Tome 6 : La chasse des skinwalkers

Becky Montcrief et Drake Sinclair sont enfin ressortis du monde de l'au-delà du Wendigo et ont retrouvé leurs amis dans leur quête du dernier revolver, détenu par la veuve du général Hume. Mais Becky n'est pas complètement libérée du monde des esprits et, si son corps est bien présent dans la réalité, elle erre dans différents mondes, ceux qui ont été ou auraient pu être suite grâce à la réunion des six revolvers. Drake et ses amis rejoignent alors un rassemblement de tribus indiennes pour qu'ils les aident à ramener complètement Becky au monde réel. Mais le danger rôde : la veuve Hume s'est associée à Griselda, surnommée la sorcière grise et mère de son époux décédé, et les deux femmes veulent remettre la main sur les autres revolvers pour détruire le monde et le reconstruire selon leurs envies …

 

Comme pour toute série en cours, j'ai eu un peu de mal à me repositionner dans l'histoire avec ce nouveau tome (que j'ai enfin trouvé à la médiathèque), même s'il y avait un petit récapitulatif des personnages et de leur statut en début d'album. Pourtant, cela ne fait qu'un an que j'ai lu les cinq tomes précédents ! Disons que je me rappelais en gros de l'histoire mais sûrement pas des détails. Heureusement, j'ai vite replongé dans les aventures de Becky et de Drake car le rythme de l'ensemble est soutenu et ne laisse pas vraiment le temps de se poser des questions. Le graphisme me plait toujours autant : c'est dynamique, coloré sans être agressif, les personnages sont bien différenciés, c'est réaliste, même quand cela montre des monstres fantastiques et du coup, ceux-ci paraissent crédibles. L'histoire est aussi toujours aussi enlevée et pleine d'action et de bagarres en tous genres. Dans la première moitié de l'album, c'est sur Becky que se focalise la narration et on la suit dans des mondes multiples, ce qui permet de ne pas lasser et en parallèle, on voit comment ses amis essaient de la ramener parmi eux (et ce n'est pas facile !). La seconde moitié est centrée sur la lutte pour la possession des revolvers et on voit donc revenir sur le devant de la scène Griselda et sa bru, la veuve Hume. Les deux femmes sont vraiment effrayantes et la bande de Drake va devoir affronter beaucoup de périls. En plus, on apprend de nouvelles choses sur la motivation de Griselda, ce qui la rend d'autant plus intéressante car elle apparaissait jusqu'à présent comme une méchante de plus, une avec des pouvoirs puissants, mais là, elle acquiert une dimension supplémentaire. Je me suis donc tout autant régalée avec ce tome qu'avec les précédents. Vivement le prochain, qui clôturera la série … il est en commande à ma médiathèque mais vu qu'il n'est pas encore reçu et qu'ensuite, il faudra un certain temps pour qu'il soit équipé (couverture, puce et tout ce qu'il faut), je pense que je ne pourrai le lire qu'à mon retour de vacances en septembre ! Mais je sais que je n'attendrai pas un an pour le lire !