LesmutantsOn a tous eu 14 ans mais nos souvenirs sont parfois flous au sujet de cette époque, même si la révolte vis à vis des adultes semble être un leitmotiv pour nombre de personnes. Pour Pauline, l'auteure, cela a été une période chaotique car c'est à ce moment-là qu'elle a commencé à avoir des crises d'angoisse. Alors, quand, devenue adulte, une de ses amies lui propose d'organiser un atelier graphique dans le service psychiatrique enfant-adolescent d'un hôpital parisien, elle est très intéressée. Pendant plusieurs mois, elle va faire la connaissance et partager avec des adolescents en souffrance : troubles obsessionnels compulsifs, tentative de suicide, mythomanie, fugues, scarifications, révolte violente, transgressions en tous genres …

C'est lors du festival BD d'Uzès cette année que j'ai découvert cet album, qui m'a attirée par son titre : on s'est tous sentis un peu bizarres et décalés à un moment ou à un autre, et l'adolescence est un moment particulièrement riche de côté-là. Le corps évolue, l'esprit évolue mais on est entre deux étapes : plus un enfant mais pas encore un adulte et ce n'est pas toujours facile de s'adapter. Dans le service de cet hôpital, ce sont des ados en souffrance qu'on découvre : parfois, cette souffrance a été provoquée par des évènements extérieurs (parents peu présents ou violences familiales), parfois, elle est propre à chacun et dépend des caractères. L'auteure a donc partagé des moments avec ces ados, les faisant dessiner, parlant avec eux. Mais elle nous parle aussi de sa propre adolescence difficile. J'ai trouvé que le sujet était abordé de façon assez neutre, sans parti pris ni pathos mais c'est horrible de voir ces jeunes, qui devraient être heureux et profiter de la vie galérer comme pas possible. La psychologie des protagonistes est bien développée sans être trop envahissante (ce n'est pas un traité psychiatrique !). Le graphisme peut paraître parfois enfantin, parfois un peu caricatural mais je l'ai trouvé moderne et en totale adéquation avec le sujet. Il m'a laissé une sensation de déjà-vu, comme s'il me rappelait un style graphique déjà vu ailleurs mais je n'arrive pas à me rappeler où. La couleur est présente par touches, donnant quelquefois des ambiances presque monochromes à certaines scènes. Voilà un album qui peut intéresser, bien évidemment, les parents d'adolescents mais qui permet à tout le monde de se replonger dans sa propre adolescence et la comparer à celles d'Annabelle, Adrien, Jonathan, Alice, Coralie, Pierre …

L'avis de Tamara.