LesseigneursdebagdadHEARTS2

2003. La guerre fait rage en Irak et personne n'est épargné. A Bagdad, le zoo est finalement laissé à l'abandon par les soigneurs. Au milieu de celui-ci, vivent quatre lions : un mâle, Zill, sa femelle, Noor, qui est aussi la mère d'un lionceau, Ali, et une vieille et sage lionne, Safa, qui se demandent ce qui va se passer. Mais lors d'un bombardement, les quatre lions réussissent à s'échapper de leur enclos détruit et vont errer dans la ville à moitié détruite, en quête de nourriture et d'un endroit où se reposer …

Les auteurs se sont inspirés d'une histoire vraie pour cet album car quatre lions se sont effectivement échappés du zoo de Bagdad pendant la guerre. Ce qui m'a poussé vers ce titre, c'est tout d'abord le magnifique graphisme, très réaliste et soigné, avec des animaux bien rendus et pourtant terriblement expressifs (ce qui n'est pas une mince affaire). J'ai aussi apprécié les couleurs qui restent douces malgré les tons orangés (probablement dues à la texture mate du papier … ça change de l'habituel papier glacé et j'avoue que j'aime bien, c'est plus reposant à regarder). Et puis, bien sûr, il y a les lions … c'est des félins et donc, ça avait tout pour me plaire ! Les auteurs ont choisi de raconter l'histoire de leur point de vue : les animaux sont donc dotés de pensée, de parole et de sagesse mais ils restent néanmoins des animaux et ne comprennent pas le monde des hommes. Ils sont là pour nous montrer que les animaux, dans ce cas précis, c'est bien les humains, leur barbarie et leur violence gratuite. Je me suis vite attachée à ces quatre fauves, aux caractères très différents, et j'ai tremblé pour eux car la liberté obtenue est loin d'être paisible et sereine : elle a un prix ! Cette utilisation des animaux pour dénoncer les dérives humaines n'est pas nouvelle mais opter pour des animaux censés être sauvages mais ayant vécu dans un zoo et les retrouver dans un lieu de guerre et qui plus est, en Irak, c'est un plus non négligeable. Il y a donc l'aspect de la guerre là-bas et tous les questionnements qu'on peut avoir à ce sujet et les conditions de survie des animaux, qui ne comprennent pas ce qui se passe et qui font des rencontres souvent étonnantes. J'ai trouvé que cet album provoquait la réflexion sur la liberté et le prix qu'on est prêt à payer pour elle, sur notre responsabilité d'humain, sur nos tendances à la violence et à la guerre et j'ai, bien sûr, versé quelques larmes au final. Une fable actuelle très réussie et très émouvante !