Sweettooth1Gus, alias Sweet Tooth, est un jeune garçon de neuf ans qui vit seul dans les bois avec son père, depuis qu'un virus a décimé la population mondiale. Son père, très malade, l'a élevé tout seul, lui a appris à lire et à écrire et lui a fait promettre de ne jamais quitter les bois car ailleurs, c'est dangereux, c'est le feu et la mort. Il faut dire que Gus est spécial : il a des bois de cerf qui lui pousse sur la tête. Mais au décès de son père, Gus rencontre des chasseurs dans les bois et est sauvé in extremis par un grand gaillard solitaire, Jepperd surnommé le Costaud, qui lui demande de le suivre hors des bois. Gus accepte et va découvrir la vie qui a continué à se développer tant bien que mal ailleurs, avec toute la violence qu'elle entraine …

C'est la couverture qui m'a séduite immédiatement : comment résister aux grands yeux innocents et inquiets de Gus ? Premier tome d'une trilogie, je connaissais l'auteur pour ses romans graphiques mais ignorais qu'il avait aussi oeuvré dans le comics. Le graphisme m'a beaucoup plu car il est à la fois dynamique et expressif et ne ressemble pas vraiment aux dessins habituels du genre. Il y a un côté plus travaillé, plus recherché dans la construction des personnages. Quant aux couleurs, elles sont assez foncées mais elles conservent une petite touche lumineuse qui fait qu'on voit bien les détails (sans compter le fait que le papier ne soit pas glacé et qu'il n'y a donc pas de reflet). J'ai trouvé l'histoire passionnante et originale : une pandémie a frappé la Terre et des être mi-humains mi-animaux sont nés à l'issue. Bien sûr, ceux-ci sont chassés par les humains survivants puisqu'il faut bien qu'il y ait des méchants ! Le héros est vraiment très attachant : il n'est encore qu'un enfant, il ne connait rien au reste du monde en dehors des bois, ignore à qui il doit faire confiance, il ignore même que le mal existe. On a envie de le protéger et de le mettre à l'abri des dangers. Quant à Jepperd, son rôle est plus trouble : il traine un lourd passé, est violent et sait se battre, il est prêt à tout mais on sent une faille en lui, une sorte de détachement du monde qui l'entoure, comme si plus rien ne pouvait vraiment l'atteindre. Toutes ces imperfections le rendent d'autant plus intéressant à le voir évoluer dans cette histoire. Ce premier tome est surtout une mise en place : dans une première moitié, on découvre comment le monde a changé, ce qui s'y passe et dans la seconde, il y a le début d'une histoire plus ciblée, qui provoque action et suspense. J'ai vite été accro à cette lecture et quand l'album se termine, j'ai trouvé très frustrant de ne pas avoir la suite sous la main !!!!

Les avis de Mo et Jérôme.