SilogenerationsLe Silo 18 s’apprête à vivre un grand changement. Juliette a réussi à convaincre une partie des habitants de creuser un tunnel de façon à rejoindre le Silo 17 où sont restés son ami Solo et les enfants. Mais il faut pour cela arriver à localiser et à remettre en marche une énorme excavatrice. Heureusement, les informations recueillies par Juliette se révèlent exactes et malgré l’opposition de certains groupes du Silo 18, le tunnel est creusé et le Silo 17 rejoint. La joie de revoir Solo et le groupe d’enfants, qui découvrent, émerveillés, une nouvelle société très animée, va vite laisser place à la peur et aux représailles organisées par le Silo 1. Mais dans ce dernier, la rébellion se développe silencieusement grâce aux actions de Donald et de sa sœur Charlotte, qui ont récupéré une partie de leurs souvenirs et qui ont compris la raison d’être des silos et leur destinée …

J’ai eu un peu de mal à rédiger mon résumé car ce tome est vraiment la suite du livre précédent, Silo : Origines, et il reprend exactement là où ce dernier s’était arrêté. Du coup, difficile de ne pas partiellement spoiler l’histoire en rédigeant un petit résumé … on est forcément obligé de révéler certaines choses ! Mais j’ai essayé de limiter au maximum et il y a encore beaucoup de choses à découvrir sur le monde des Silos en lisant ce troisième et dernier tome. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Juliette, Solo et compagnie et que je les ai suivis dans leurs aventures. On a enfin la réponse à toutes nos questions (ou pratiquement toutes … il y en a une que je me suis posée et qui n’a pas été résolue !) et on va découvrir ce qui va advenir de tout ce monde. Bien sûr, il y a des moments difficiles, des épisodes déchirants, de l’action, du suspense, de l’émotion, des moments de doute, d’autres questions sur l’avenir. L’histoire alterne entre le Silo 18, le Silo 17 et le Silo 1, ce qui permet de conserver un bon rythme de lecture et de suivre tous les personnages sans se lasser ni prendre trop de distance. Juliette est toujours le personnage principal mais je l’ai trouvée légèrement plus en retrait que d’habitude. En fait, cette fois, c’est pour d’autres personnages qu’on tremble ! La fin laisse libre court à notre imagination mais sans frustration car l’auteur a su donner une conclusion ouverte mais satisfaisante à la trilogie. C’est donc avec une pointe de tristesse que j’ai dit au revoir à Juliette et ses amis car je m’étais vraiment attachée à eux mais j’ai noté un autre titre de l’auteur, histoire de le découvrir dans un nouveau contexte, toujours tourné vers la SF.

Billets sur le tome 1 et le tome 2.