LecoupdepragueL’hiver 1948 est glacial et Vienne subit une vague de froid peu commune. La ville n’est pas totalement remise de la guerre et les vainqueurs, Anglais, Français, Russes et Américains, se partagent les rues encore en ruine. Elizabeth Montagu, qui travaille pour les studios London Films, basés en Angleterre, est en charge d’accueillir et de guider Graham Greene, venu à Vienne pour écrire le scénario d’un film. La jeune femme, qui a travaillé en relation avec les services secrets anglais pendant la guerre, a vite des soupçons sur les réelles raisons de la venue de Graham Greene …

Comme j’aime beaucoup le trait de crayon de Miles Hyman, que je trouve vraiment parfait pour aborder les années 1930 à 1960, j’étais intéressée par cet album. Sa précision dans les décors, ses personnages typiques d’une époque (bien que malheureusement pour moi un peu trop ressemblant les uns aux autres), son choix de couleurs sombres et tirant vers le marron, tout cela permet de créer une ambiance particulière qui me plait bien. Par contre, là où j’ai eu vraiment du mal, c’est avec l’histoire proprement dite. Tout d’abord, je ne suis pas une grande fan des récits d’espionnage et comme c’est ici le cas, cela ne m’a pas franchement passionnée. Qui plus est, il y a pas mal de personnages et je me suis un peu perdue, ayant du mal à me rappeler de certains ou du rôle de chacun (et comme tout le monde semble ne pas être ce qu’ils disent être, ça n’a rien arrangé !). Par contre, on sent bien que Fromental est passionné par le sujet et qu’il le connaît bien (trop peut-être et du coup, les lecteurs comme qui n’y connaissent rien peuvent se sentir un peu perdus). Il revient sur la venue de Graham Greene à Vienne où il concevra le scénario du film « Le troisième homme », que j’ai du voir il y a longtemps et dont je ne garde aucun souvenir ! On découvre ce qui s’est passé lors de ces quelques jours, avec une pléthore de gens pas très clairs et d’espions et transfuges en tous genres mais qu’est-ce que j’ai eu du mal à garder mon intérêt éveillé lors de cette lecture ! Par contre, j’ai presque été plus intéressée par le petit dossier complémentaire en fin d’album qui explique plus en détail cette histoire. Mais je suppose que, pour quiconque aime ce genre de récit, cela doit être passionnant. Pour moi, ça a été surtout laborieux, même si j’ai apprécié le graphisme.

L'avis de Mo.