LesgueulesrougesJuin 1905. Gervais Cottignies vient de passer son certificat d’études et attend les résultats avec impatience car il espère demander un beau cadeau à ses parents en cas de réussite : il voudrait aller voir le spectacle de Buffalo Bill, The Wild West, qui vient à Valenciennes pour quelques représentations. Mais le père de Gervais pense surtout au fait que son fils est devenu assez grand pour l’accompagner à la mine, amenant un salaire supplémentaire pour la famille. Gervais aurait voulu continuer ses études, comme son instituteur le suggérait, mais son père ne veut pas en entendre parler. Gervais se retrouve donc embauché comme galibot et s’est aussi vu refuser le fait d’aller voir Buffalo Bill et ses Indiens car les horaires des spectacles ne conviennent pas. N’osant s’opposer franchement à son père, Gervais fugue et part à Valenciennes avec l’intention de voir le show coûte que coûte …

Ce n’est pas la couverture qui m’aurait poussée vers cet album car ce couple n’a pas l’air très accueillant !!! Et pourtant, le dessin à l’aquarelle aux tons majoritaires orangés et gris est vraiment très agréable. Il penche du côté réaliste, même si certaines fois, les personnages peuvent avoir des traits un peu grossiers et les décors des détails très simplifiés. Pourtant, malgré tout, j’ai trouvé qu’on avait la sensation de regarder un vieux film qui se déroulerait dans le milieu des mineurs car on est totalement immergé dans l’histoire. Le narrateur est Gervais et il raconte sa volonté d’essayer de faire plaisir à ses parents, de les aider alors que ce qu’ils lui proposent va à l’encontre de ce qu’il a envie de faire. Et puis, en dehors de la description très réussie du travail dans la mine et des relations familiales, il y a aussi le côté aventure car la fugue de Gervais pour Valenciennes dans le but de voir le spectacle de Buffalo Bill est riche en rebondissements et même en suspense ! On voit la relation qu’entretient Buffalo Bill et les Indiens de son show et cela donne aussi l’occasion de faire découvrir la culture indienne à Gervais : c’est un nouveau monde très différent du sien ! Le mélange de tous ces différents sujets, aux justes doses, m’a vraiment beaucoup plu et Gervais est un personnage attachant … on a envie qu’il ait une belle vie car c’est un gentil garçon intelligent. Moi qui avais peur que ce soit encore un album sur la vie des mineurs dans le Nord de la France, j’ai découvert que c’était bien plus que ça : une sorte de western improbable dans une région française ouvrière, avec en toile de fond quelques évènements historiques, de l’humour, un message de tolérance et d’ouverture … une lecture bien sympathique en résumé !