LesdeuxviesdebaudouinBaudouin, la trentaine, est encore célibataire et ne sait pas trop comment aborder les filles. Il vit seul avec son chat dans son appartement parisien et travaille comme juriste dans une grosse entreprise qui semble exploiter son absence de vie privée en lui faisant faire régulièrement des heures supplémentaires. Quand Luc, son grand frère, revient pour quelques semaines en France après plusieurs mois passés en tant que médecin au Mali, Baudoin est mis devant le fait accompli : sa vie est loin de lui plaire, lui qui voulait monter un groupe de rock, mais il pense qu’il est trop tard pour en changer. Mais un matin, Baudouin découvre une boule sous son bras et des examens lui apprennent qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre. Luc arrive alors à le convaincre de quitter son travail et de le suivre en Afrique …

J’avais lu le premier album de l’auteur, Ce n’est pas toi que j’attendais, qui était autobiographique mais cette fois, c’est une histoire fictive entièrement conçue et dessinée par l’auteur qui constitue sa seconde parution (je ne parle pas de son travail sur plusieurs albums collectifs dont l’excellente série Axolot). Le graphisme est du type ligne claire et évoque parfois Tintin (surtout avec le personnage de Baudouin). Les dessins sont simples mais expressifs, les décors sympathiques, les couleurs douces et j’ai aimé les retours en arrière vers l’enfance et l’adolescence soulignés par un fond de page sépia et des couleurs légèrement voilées par ce ton ocre. Cela peut paraître parfois un peu naïf mais j’ai trouvé ça reposant … on n’est pas submergé par des informations visuelles et on a juste l’essentiel pour se sentir en adéquation avec l’histoire. Celle-ci se base sur la relation de deux frères profondément liés depuis l’enfance mais qui semblent à l’opposé l’un de l’autre : Luc est sûr de lui, séducteur, libre alors que Baudouin se sent seul, coincé dans son train-train quotidien mais sans motivation pour en sortir. Et puis, arrive la maladie qui fait tout basculer : le changement de vie nécessaire à Baudouin est ainsi provoqué et les cases s’illuminent. L’auteur nous rappelle qu’il faut vivre sa vie, ne pas passer à côté des choses sous peine d’être malheureux et de le regretter et ne pas se priver des petits bonheurs qui sont à notre portée. C’est avec plaisir que j’ai suivi Baudouin et Luc au fil de leur pérégrinations et j’ai beaucoup apprécié cette lecture touchante qui reste positive malgré ses côtés plus sombres, même si j’avais deviné très tôt comment tout cela allait se terminer !

Les avis de Mo, de Jérôme et de Noukette.