UnnoelanewyorkAlors que le mois de décembre 1904 est bien commencé, Jemina Pitt, 23 ans, a quitté l’Angleterre pour New York en compagnie de son amie Delphinia Cardew, 19 ans. Jemina doit servir de chaperon à Phinnie alors que cette dernière doit épouser Brent Albright, deuxième fils d’une famille américaine riche et influente. Le séjour de Jemina à New York doit durer un mois et couvrir les fêtes de fin d’année et le mariage de son amie. Accueillies chez les Albright, les jeunes femmes découvrent vite que la mère de Phinnie, dont elle n’a aucun souvenir, pose un problème : un parfum de scandale semble entourer cette femme et pour Harley, l’ainé des fils Albright, il est hors de question que cette femme apparaisse soudainement au mariage. Il demande l’aide de Jemina, qui n’est pas au courant des rumeurs concernant Maria Cardew, lui proposant de l’accompagner pour la convaincre de se tenir éloignée de sa fille …

Je n’ai jamais rien lu de cette auteure qui a pourtant publié de nombreux romans policiers et ce titre était sélectionné pour la lecture du mois d’un de mes clubs lecture. En plus, comme l’histoire se déroule au moment de Noël, c’était parfait pour se mettre dans l’ambiance. Qui plus est, l’auteure produit toute une série de courts romans se déroulant à Noël et celui-ci en fait donc partie. Il est aussi un clin d’œil aux fans de sa première série de romans policiers mettant en scène Charlotte Ellison et Thomas Pitt car Jemina est leur fille. Pour moi, ça ne changeait pas grand chose mais cela pouvait être sympa pour les lecteurs qui connaissaient déjà Charlotte et Thomas. Ma première impression a été très mitigée concernant Jemina et Phinnie, que j’ai trouvées vraiment peu sympathiques et un peu gourdes lors de la mise en place des personnages et du contexte. Quant à l’enquête, elle est très simple et menée par Jemina qui est accusée d’un crime et par un policier new-yorkais et est doublée d’une romance très prévisible. L’ensemble est donc sans surprise et sans originalité, on devine très rapidement qui est le coupable, même si on ignore certaines choses (qui se révèlent assez intéressantes mais bien trop peu développées). Mon impression générale est que cela sent le roman de « commande » écrit spécialement pour Noël et qui doit rester très léger à lire … pas besoin de se creuser la cervelle ou d’y passer beaucoup de temps. C’est un peu dommage car du coup, cela ne me donne pas envie de découvrir les autres œuvres de cette auteure !

Les avis de Niki, Lou et George.