AufildeleauNiceto et ses amis, tous octogénaires et donc retraités depuis longtemps, occupent leurs journées en vendant dans la rue des objets de provenance douteuse. Il faut dire que la crise n’a pas épargné l’Espagne et ces ventes à la sauvette leur permetttent aussi d’arrondir leurs fins de moi. Mais un jour, Longinos, un des amis de Niceto est retrouvé mort dans une barque. C’est le fils de Niceto, justement, qui est le médecin légiste affecté à l’affaire et il découvre que Longinos a été tué d’un coup sur la nuque. Alors que Niceto s’est fait arrêté par la police pour ventes illégales d’objets volés ou contrefaits, son petit-fils Álvaro décide de prendre en charge son grand-père qui a pourtant décidé à n’en faire qu’à sa tête …

L’auteur est connu pour être le scénariste de la série Blacksad (que j’ai à la maison mais que je n’ai toujours pas lue !) mais là, il a décidé de se mettre à la fois au dessin et au scénario. Côté graphisme, j’aime beaucoup le noir et blanc tout simple, qui joue sur les hâchures pour représenter les ombres. Les décors sont très soignés et bien détaillés et les personnages ont tous une allure qui leur est propre, donc pas de risque de les confondre (quoi que le premier mort est moustchu comme Niceto et il aurait assez facile de se tromper … heureusement, il n’est pas très présent dans l’histoire vu qu’il est mort dès le départ). L’ensemble paraît assez classique et pourtant, j’ai trouvé le trait moderne et dynamique et j’aime bien le côté anguleux des personnages. L’histoire ressemble à un polar car il y a des meurtres et on se demande bien qui a pu tuer ces petits vieux qui, bien qu’ils trempent dans des magouilles pas très claires, ne semblent pas franchement bien dangereux. En plus, il y a la dimension familiale à travers le personnage de Niceto, son fils médecin et son petit-fils qui travaille pour le Samu social et qui va bientôt être papa à son tour. Mais l’enquête n’est pas ce que j’appelerais traditionnelle : on ne suit pas vraiment d’inspecteur mais on découvre plutôt des petits détails au fil des pages et on apprend vite qui est le coupable, même si on ne comprend pas les raisons qui le pousse à tuer. Et c’est dans ces raisons-là que réside l’originalité de l’ensemble ! Nous avons un tueur peu commun mais j’ai souri devant ses motivations et devant les connaissances qu’il voulait garder secrètes … franchement, de mon côté, ça fait bien longtemps que je sais ce qu’il avait découvert ! Mais cela a été une lecture agréable et peu banale !

Les avis de Mo, Jérôme, Noukette, Stephie, et une interview de l'auteur chez Jacques ainsi que son billet sur l'album.