UnprintempsatchernobylLe 29 avril 1986, un accident nucléaire a lieu à la centrale de Tchernobyl, en Ukraine. Emmanuel Lepage a alors dix-neuf ans et découvre ce qu’il se passe à travers les informations à la télévision. Beaucoup de mensonges auront été dits et au final, cette catastrophe est restée dans les mémoires comme une chose terrible qui aura détruit des milliers de vie et toute une région autour de la zone contaminée. En 2008, une association d’artistes, que ce soit aussi bien des auteurs, des dessinateurs, des réalisateurs, ou autres, organisent un voyage vers l’Ukraine pour témoigner de l’évolution des choses. Il est prévu que le groupe soit logé non loin de la zone encore interdite mais qu’on peut visiter brièvement après de nombreux contrôles. Cette résidence d’artistes doit durer deux mois et se tiendra de fin avril à fin juin 2008 et parmi les participants, Emmanuel Lepage doit dessiner les lieux et les gens qui vivent sur place pour en faire ensuite un livre en partenariat avec un autre auteur …

J’essaie de faire diminuer un tout petit peu ma PAL de bandes dessinées et de comics et ce titre y était depuis déjà un bon moment. Mais comme je n’avais pas franchement aimé les deux derniers albums de l’auteur, surtout au niveau de l’histoire (Les voyages d’Ulysse et Les voyages d’Anna), j’avais un peu peur d’aborder cette lecture. Par contre, j’étais très intéressée par le côté documentaire et j’avais donc bon espoir que cela me plaise plus que mes tentatives précédentes. Et j’ai eu raison ! Côté graphisme, rien à redire : c’est magnifique, les aquarelles sont superbes et les dessins crayonnés aussi. Les tons utilisés, dans les gris pour le compte-rendu du voyage en lui-même et aux couleurs éclatantes pour les paysages renaissants, sont vraiment bien choisis et donnent l’ambiance : quand on voit la centrale détruite ou les villes abandonnées, les couleurs utilisées aident vraiment à s’imaginer sur place et accentuent l’aspect tragique et désolé des lieux alors que la végétation qui reprend ses droits est représentée en couleurs vives et cela respire la vie malgré tout ce qui s’est passé. Le récit aborde l’organisation du voyage et la motivation des participants, puis enchaine sur le voyage en lui-même et sur le séjour sur place. On voit des habitants accueillants, des familles qui continuent à mener une vie presque normale et l’auteur croque tout le monde sur le vif, saisissant des petits moments qui pourraient sembler sans intérêt mais qui font le charme de l’ensemble. On voit aussi les visites de la zone interdite, les contrôles, la peur d’être contaminé. Au retour, Emmanuel Lepage revient sur ce qui l’a poussé à aller là-bas et nous laisse un merveilleux témoignage sur une zone meurtrie d’où la vie n’a jamais totalement disparue et qui reprend peu à peu ses droits.

Les avis de Mo, de Jérôme, Miss Alfie's mec, Aproposdelivres, Noukette, Jacques, Sylire, Stephie, Hélène, Leiloona, Antigone, Saxaoul, Mango, et j'en oublie probablement !