SunircestsemelangerLa basse-cour est en émoi ! Marcel, le coq blanc, a disparu et cela inquiète les poules blanches, et particulièrement Noémie son épouse. Les suppositions vont bon train : serait-ce l’œuvre d’une belette ? ou bien d’un renard ? Un appel de contrôle est alors lancé. Chez les poules noires, tout le monde est là mais chez les poules rousses, il manque Gertrude ! Cela ne peut plus durer … il faut s’organiser …

Le titre et la couverture m’ont convaincue de suite de me lancer dans cet album jeunesse. Et puis, depuis les albums de Benjamin Renner et ceux des deux Christian, Jolibois et Heinrich, j’adore toutes les histoires qui se passent dans les poulaillers et les basses-cours. Là, comme le sous-titre l’annonce, il n’est question que de poules, des blanches, des noires et des rousses, toutes ayant, normalement, à leur tête un coq de leur couleur. Et quand un coq et une poule disparaissent, c’est forcément l’émoi, les poules ayant plutôt l’habitude d’être victimes de prédateurs en tous genres. Mais cette fois, elles ne veulent plus se laisser faire et veulent s’organiser. On voit donc comment cette organisation se déroule, majoritairement encadrée par les coqs restants mais comment les poules vont s’imposer dans la décision. Et bien sûr, on se doute que les couleurs des poules vont aussi jouer dans l’histoire. Cela permet de montrer aux enfants qu’on peut s’entendre, peu importe la couleur ou le sexe, et qu’on est toujours plus fort quand on est unis et solidaires. Et la fin m’a fait éclater de rire tellement elle est inattendue et savoureuse, surtout pour les adultes (je me demande comment les gamins la percevront) ! Encore un petit plaisir de lecture qui prouve que les albums jeunesse peuvent être de vraies pépites !

L'avis de Liyah.