Etsilamourcetaitaimer

HEARTS2

Sandrine et Henri sont un couple sans histoire. Elle reste à la maison pendant que lui part travailler et elle s’occupe des repas. Ce jour-là, elle décide de commander une macédoine et quand le livreur arrive, c’est le coup de foudre entre eux. Ce beau brun à l’allure mystérieuse s’appelle Michel et est chanteur dans un groupe engagé mais la musique ne rapporte pas assez pour vivre et il est donc livreur pour compléter ses fins de mois. Après avoir lutté contre leurs sentiments, Sandrine et Michel finissent par se retrouver l’après-midi  …

Un nouvel album de Fabcaro, pour moi, c’est toujours l’assurance de passer un bon moment de lecture. Cette fois, il s’agit d’une histoire d’amour façon roman photo, très en vogue dans les années 1960-1970, mais avec le petit côté décalé propre à l’auteur. Et quand je dis « petit côté », en fait, je le diminue parce question décalé et déjanté, on est servi ! Et j’         adore ! Bon, il faut adhérer à ce genre d’humour pour bien l’apprécier mais de mon côté, ça me convient tout à fait bien. Certaines situations sont prises au pied de la lettre, montrant leur ridicule, d’autres pointes d’humour se passent dans le dessin en arrière-fond (comme dans la bagarre), chaque rebondissement est développé de façon absurde et ça m’a vraiment fait beaucoup rire (j’ai même eu un bon fou rire au sujet d’une photo dans l’histoire). Le récit se focalisant sur l’histoire d’amour est entrecoupé de petites scènes dessinées différemment et avec des personnages juste esquissés commentant l’histoire d’amour (qu’on pourrait assimiler aux lecteurs du roman photo). Le reste du graphisme est classique et plutôt réaliste, avec des personnages posant de façon un peu artificielle et aux expressions exagérées comme dans les romans photos. Le choix des tons vert et noir sur fond beige est plutôt agréable (plus sympa que le ton caca d’oie de Zaï zaï zaï zaï) et n’agresse pas. De toute façon, le dessin est là pour porter le récit et il le fait très bien. J’ai donc bien ri en lisant cet album qui sait toujours trouver les failles de nos vies quotidienne et les tourner en dérision de façon absurde.

Les avis de Mo, Jérôme, Noukette, Laure, Stephie, Sandrine.