DebeauxmomentsLa vie est faite de petits et grands moments, de moments tristes, de moments gais, de moments qui pourraient passer inaperçus et aussi de beaux moments qui laisseront des souvenirs émus : le premier week-end d’un homme passé avec celle qui va devenir sa femme, le fait de voir grandir ses enfants et de se rappeler d’eux petits, l’anniversaire de sa fille pour laquelle on serait capable de décrocher la lune, la rencontre de deux amis Facebook, un texto envoyé lors d’une soirée un peu arrosée …

Avec la grisaille qui dure, j’ai finlement craqué pour cette couverture ensoleillée, histoire de compenser. J’avais déjà lu plusieurs albums de cet auteur et dans l’ensemble, j’avais plutôt aimé (sans avoir pour autant de coup de cœur) mais c’est le premier que je lis où il est seul aux commandes, signant dessin et scénario. On découvre donc une quantité de petites scènes du quotidien où il est souvent facile de se reconnaître et de se plonger. L’auteur y parle de couples, de famille, des relations parents-enfants, du célibat, de la vie qui passe, du monde moderne où les réseaux sociaux tiennent un rôle important. Ces histoires courtes se passent à Paris, à Montpellier, en Espagne, à Venise … elles concernent des jeunes, des personnes d’âge mûr, des personnes âgées, bref, elles sont universelles ! Le graphisme est lumineux, réaliste (sauf sur le fait que toutes les femmes sont des top models !) et très actuel et les couleurs donnent une impression d’été et de soleil, même si ce n’est pas toujours le cas. Si certaines histoires m’ont laissée un peu indifférente (comme la rencontre entre deux amis Facebook ou l’exposition de photos), j’ai bien aimé l’humanité et l’émotion pudique qui ressort de l’album, qui nous rappellent que la vie est faite de petites choses précieuses et qu’il ne faut pas passer à côté de celles-ci.