Pluspresdetoi1Addi, un jeune homme d’une bonne famille locale, s’apprête à devenir prêtre à Dakar. Il ne lui reste que quelques mois à attendre avant d’être ordonné mais la guerre vient d’être déclarée en Europe et son père, qui a participé à la première guerre mondiale en France, lui ordonne de rejoindre l’armée française pour lutter contre l’ennemi. Addi n’a pas d’autre choix que de suivre les ordres de son père mais il ne veut pas être traité comme un sous-soldat : il veut être considéré comme un soldat français à part entière. Envoyé du côté de Lyon, il assiste à la déroute de l’armée française et la mise en place de l’occupation allemande et fait prisonnier, après un passage dans un camp allemand, il est finalement envoyé, avec d’autres soldats en provenance des colonies françaises, dans un petit village breton près de Guingamp pour aider les fermiers. Il se fait ami avec Ibrahim, originaire lui aussi du Sénégal mais de confession musulmane. Mais l’arrivée des deux jeunes hommes ne laisse pas indifférente Simone, fille de fermier, et sa belle-sœur Jeanne  …

On a eu l’occasion de lire de nombreux albums sur la seconde guerre mondiale mais celui-ci aborde un sujet assez peu connu : un camp de soldats originaires des colonies françaises faits prisonniers par les Allemands créée en Bretagne nord. D’ailleurs, c’est cet album qui a permis à beaucoup de gens du coin de découvrir cet épisode oublié. On fait connaissance d’Addi, qui est un jeune homme raisonnable et éduqué et qui n’a vraiment aucune inclinaison à faire la guerre. Il veut juste être prêtre et se retrouve là en obéissant à son père. Et puis, on rencontre Ibrahim, plus frustre mais plein de gentillesse, qui apprécie beaucoup Simone alors qu’Addi voit sa vocation religieuse vaciller devant Jeanne. On voit l’arrivée des prisonniers en Bretagne, leur installation, comment ils interagissent avec la population, leurs relations avec les soldats allemands. Ce n’est pas toujours rose mais dans l’ensemble, comme l’album se focalise surtout sur l’attirance des deux soldats sénégalais pour les deux jeunes femmes bretonnes (et qui devait faire jaser à cette époque), j’ai trouvé que l’ensemble restait assez léger. Le dessin a un petit côté naïf, surtout dans la représentation des personnages (qui n’en perdent pas pour autant leur expressivité) et les décors sont simples mais soignés. Les couleurs assez pâles, tirant par moments vers le pastel, sont très agréables à l’œil. Comme les personnages sont attachants, je trouve qu’il est facile de se plonger dans l’histoire et de prendre plaisir à cette lecture et j’ai vraiment bien envie de savoir ce qui va leur arriver, même si on peut déduire certaines choses de la première planche de l’album (dont je n’ai pas parlé dans mon résumé !). Donc vivement le tome 2 !