Celivredevraitmepermettrederesoudreleconflit1

Celivredevraitmepermettrederesoudreleconflit2

Titre entier : Ce livre devrait me permettre de résoudre le conflit au Proche-Orient, d'avoir mon diplôme et de trouver une femme (désolée mais Canalblog ne me permettait pas de rentrer un titre aussi long !) :
Tome 1

Tome 2

Sylvain a quitté la France pour vivre en Allemagne et a un objectif principal dans la vie : être heureux. Il veut donc tout faire pour atteindre son objectif. En 2007, il décide de partir quelques mois au Liban pour finaliser son pojet de diplôme. Avant son départ, il ne connaissait ce pays que de façon morcelée et parfois un peu cliché : pays de l’hoummous, du falafel, peuplé de belles femmes, mais dans une zone de conflits récurrents auxquels peu de gens comprennent vraiment quelque chose. Et puis, Sylvain veut aussi apprendre l’arabe de façon à pouvoir communuiquer avec le plus de gens possibles. Après le choc à l’arrivée, il s’intègre peu à peu au pays et tente, à l’aide d’outils simples et souvent mathématiques, de comprendre comment on peut rapprocher les personnes de cultures différentes …

En fait, au début, quand j’ai vu ce titre et vu le format des livres (de la taille d’un livre de poche environ), je pensais qu’il s’agissait d’un roman ou d’un essai amusant sur le séjour de l’auteur au Proche-Orient et j’ignorais qu’il avait abordé le sujet plutôt sous la forme d’un roman graphique (je ne dis pas bande dessinée car le découpage, le texte omniprésent, la façon de présenter les choses s’apparentent plus au roman graphique qu’à la bande dessinée classique). Bien sûr, vu le format, l’auteur a opté pour le noir et blanc (la couleur aurait vraiment alourdi l’ensemble) et pour des dessins simples, qui sont minoritaires p         r rapport au texte (on pourrait d’ailleurs se poser alors la question : s’agit-il plus d’un essai illustré plutôt que d’un témoignage sous forme de roman graphique ?). Les personnages sont un peu caricaturés et il y a beaucoup de graphiques en tous genres … d’ailleurs, ceux qui n’aiment pas du tout les maths risquent de souffrir un peu mais, de mon côté, j’ai trouvé original et bien vu le fait d’utiliser une méthode scientfique pour résoudre des problèmes où les sentiments et les pensées sont majoritaires. On voit alors les choses autrement et de façon plus claire, même si on sait que cela ne va rien résoudre … malheureusement ! Cela n’explique pas vraiment non plus le conflit dans cette région du globe mais cela permet de comprendre comment on perçoit les choses et comment des petits détails peuvent faire basculer nos impressions. La façon qu’a l’auteur d’expliquer les choses permet alors de penser un peu différemment et donc de mieux accepter les différences et de mieux les comprendre. Il y a aussi de l’humour et l’ensemble se lit vraiment très facilement. Un tome 3 semblait être prévu mais il se fait attendre ! En tout cas, s’il paraît un jour, je compte bien le lire !