LairderienNotre vie quotidienne est source de petites choses qui peuvent nous agacer, comme une étagère mal placée, une réflexion de gars pas très fins alors qu’on fait du vélo, la lutte pour une place dans le métro, l’utilisation de nouvelles lunettes de vue, des clés qu’on ne retrouve pas dans un sac à main, quelques propositions sexuelles inattendues, l’arrivée soudaine d’une pluie non prévue …

Je ne vais pas vour faire un résumé de tous les petits sketches qui composent cet album car ils sont, en général, deux par page (quelques-uns s’étalent sur une double page) et donc, au final, ils sont assez nombreux. La brièveté de chaque scène la rend d’autant plus percutante et on n’y retrouve que l’essentiel : nos réactions à des situations qui nous gênent et/ou nous agacent. Il y a parfois des moments totalement absurdes, d’autres franchement amusants (le coup des lunettes est probablement mon préféré), d’autres dont je cherche encore la signification ou l’intérêt et d’autres dans lesquels je me suis reconnue. On retrouve le trait d’Aude Picault, à la fois simple mais dynamique, moderne et totalement adapté à ce genre d’album. Les couleurs varient à chaque histoire (en revenant parfois) mais chaque sketch a une couleur unique, ce qui fait qu’on sait de suite quand on a changé d’histoire (mais bon, on ne peut pas se tromper, il y a suffisamment d’espace entre chaque). En racontant des petits riens de tous les jours, il est probable que tout le monde pourra y trouver son compte mais l’ensemble m’a paru un peu inégal, certains sketches étant peu intéressants (mais c’est le même principe qu’avec des recueils de nouvelles … difficile de tout aimer !). C’est assez sympa et rapide à lire, facile à picorer dès qu’on a un moment mais ce n’est pas cet album que je conseillerai à quelqu’un qui voudrait découvrir cette auteure … je lui proposerai plutôt de lire l’excellent Idéal standard !

L'avis de Laure.